HIGH -TECH: LE SMARTPHONE TANT ATTENDU EST DÉSORMAIS DISPONIBLE, LE TECNO PHANTOM 8.
La multinationale Transsion Holding a procédé au lancement officiel du dernier-né de la marque de téléphone Tecno mobile, le Tecno Phantom 8...
Édito : LE PARDON DE GUILLAUME SORO À LAURENT GBAGBO : LE BAISER DE JUDAS.
L'actuel président de l'Assemblée nationale ivoirienne et ex-chef de la rébellion Guillaume Soro a demandé « pardon aux Ivoiriens » et à l'ex-président Laurent Gbagbo...
GINO SITSON, DOCTEUR EN MUSICOLOGIE LE BANTOU QUI A CONQUIS L’EUROPE ET L’AMÉRIQUE.
Un forum consacré à nos musiques me semble nécessaire. Des questions pourraient être soulevées par des spécialistes étrangers et camerounais...

CAMEROUN: FRU NDI ARRIVE A MANIPULER PLUS 10 000 PERSONNES A BUEA .

Écrit par Afrik-Inform. Publié dans Politique

Le Président du Social Democratic Front, les députés et Sénateurs du même parti manifestent depuis ce lundi matin à Buea...

Le Président du Social Democratic Front, les députés et Sénateurs du même parti manifestent depuis ce lundi matin à Buea dans la région du Sud-ouest Cameroun. C'est dans le cadre d'une marche dite de protestation contre les problèmes qui prévalent dans les deux régions anglophones du Cameroun et plus précisément les violences policières qu'ont subies les étudiants de l'Université de Buea lundi dernier lors d'un mouvement de grève pacifique.

Les députés et sénateurs qui accompagnent le leader de l’opposition ont fait face à une forte résistance de quelques jeunes de Buea à la sortie de l’hôtel Parliamentariant Flat Hôtel. Ces derniers s'insurgent contre cette marche dans leur ville car disent-ils à Buea règne la paix et la sérénité, chose qui ressemble à un montage des membres du gouvernement puisqu’on sait très bien que les forces de maintien de l’ordre ont pulvérisé, pourchassé, fouetté et torturé les étudiants jusqu’à leurs domiciles.

Toutefois la marche s’est tenue sous le contrôle des forces de maintien de l'ordre très bien équipées. Les manifestants accompagnés de Fru Ndi ont réussi dans l’après-midi à tenir leur meeting aux allures politiques du côté de Molyko dans la zone estudiantine, où une immense foule est restée mobilisée depuis les premières heures de la matinée. Rencontre au cours de laquelle le chaiman  a déclaré : « des gens ont dit que je suis malade, moi je dis si je dois mourir, laissez-moi mourir à Buea » plus encore il a exprimé son soutien pour la lutte des enseignants et des avocats et a exigé que les étudiants transféré en prison de façon illégales soient immédiatement libérés ; plus loin, il déclare que la lutte qu’il mène reste celle du retour au fédéralisme au Cameroun. A cet effet, Fru Ndi et sa suite se sont rendus au service du gouverneur pour remettre un mémorandum à transmettre au président de la république Paul Biya.

Au moment où nous mettons cet article en ligne, une source du cabinet civil de la présidence de la république nous confirme ; sauf changement de dernière minute, le parti au pouvoir RDPC par le truchement de son secrétaire général Jean KUETE préparerai une autre marche pour demain mardi.

Affaires à suivre…

Stephane Talla

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.