Culture

CAMEROUN : PRINCE KESTAMG PRIX DE L'INNOVATION ARTISTIQUE AU FESTIVAL DU FILM PANAFRICAIN FAIT SON COME BACK. AFRIK-INFORM

 

 

Cette année, le Cameroun a été honoré au festival international du film panafricain. Prince Kestamg a obtenu le prix de l’innovation artistique symbolisé par un « Dikalo Awards ». Et en a profité pour faire son come-back et présenté son nouvel album annoncé comme le tube de l’été 2018.

 

Par Guy Hervé

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le festival international du film panafricain est une galaxie autour de laquelle scintillent des étoiles. L’une des Etoiles qui a le plus brillé est Prince Kestamg. Un artiste à l’écriture légère et profonde. Qui a marqué son come-back avec un album de 11 titres dénommé Dance Dance Beautiful People Club. Prétexte de sa venue au Cameroun. Un retour qui lui a permis d’enfoncer ses racines dans la terre nourricière et de présenter son album de 11 titres après le prix obtenu au festival international du film panafricain. Festival durant lequel sur un fond de tempo afro et une technique vocale atypique, il a conquis le public de Cannes.

Prince Kestamg est un ténor qui pousse sur les aigus. Un chanteur inné à la technique traditionnelle a alors ajouté la technique académique du Conservatoire. Chantant divinement bien avec le cœur et le chœur. Lorsqu’il élève la voix la sono devient superflue au point de rendre le micro inutile. Prince Kestamg a une vie d’ascèse. Respecte les interdits de la société comme les eunuques celui de la sexualité.

A lire...NGUON 2018 : PATRIMOINE CAMEROUNAIS BIENTÔT INSCRIT AU PATRIMOINE DE L’UNESCO. AFRIK-INFORM

Un Artiste atypique

Prince Kestamg est issu de la lignée royale Bandjoun. Apres une dizaine d’années de concerts et d’évènements culturels, il va en France pour perfectionner sa voix. Aujourd’hui il offre une musique complètement électrique. Un savant mélange de sons et de rythmes tropicaux. Un chorégraphe hors pair. Il a réussi à magnifier le Lali.  Ce rythme traditionnel de l’Ouest du Cameroun. Une démonstration parfaite d’une véritable alliance entre ethnicité et modernité. Un feu d’artifice musical. Dans cet album de 11 titres, il brasse les influences ethniques et rythmiques telles que le blues, le rnb, la pop, le jazz, la house music.

Un album qui vous transporte dans un autre univers multiculturel. Véritable métissage des rythmes traditionnels africains et actuels, dynamisant et ensorcelant. Une vraie bête de scène qui permet de revivre la dynamique et l’authenticité du spectacle. Qui a réussi l’exploit de reprendre avec Maestria un titre culte de San Fam THOMAS, African Typic collection.

0
0
0
s2sdefault