Culture

Suite à l'information que nous vous avons diffusé hier au sujet du décès de la célèbre cantatrice camerounaise Anne Marie Nzié, nous affirmons que contrairement à ce que nous vous annonçions hier, la "mémé nationale" est bel et bien en vie.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette information nous a pourtant été confirmée sans hésitation  par plusieurs de nos sources hier en après midi par une source très proche de la famille aux intentions jusqu'ici obscures. Mais après recoupement et vérification de notre équipe auprès des responsables de l'hôpital Central dans lequel elle est internée , Anne Marie Nzié est  en vie, bien que son pronostic vital soit engagé suite à l'AVC dont elle a été victime il y a quelques jours. Mea culpa.

C'est aux encablures de 20h hier que nous avons pu avoir la confirmation auprès des responsables de l'hopital. En effet, malade depuis plusieurs jours, Anne Marie Nzié a reçu hier la visite de deux ministres. D'abord celle des Arts et de la Culture, ensuite celle du ministre de la Santé Publique, tous deux venus réconforter la famille de l'artiste inconsciente et prendre acte de l'évolution de son état. Les deux officiels ont constaté qu'elle était mal en point et dans un état critique avant de donner instruction ferme aux médecins qui la suivent de faire tout leur possible pour la maintenir en vie.

Nos reporters du Cameroun se rendrons aussi compte de ce que des personnes mal intentionnées et opportunistes se sont emparées de cette affaire pour lancer des quêtes fictives pour faire soigner la chanteuse, pourtant déjà prise en charge entièrement par l'État.  Les messes de requiem seront pour plus tard.