SUPPORTER N °1 DU FOOTBALL
VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT

ÉGYPTE : ÉCHEC DE CONSTRUCTION DU BARRAGE HYDROÉLECTRIQUE LE PLUS IMPORTANT D’AFRIQUE. AFRIK-INFORM.COM

 

Ce Vendredi, a appris afrik-inform.com, le ministre des Affaires étrangères soudanais a annoncé l’échec des pourparlers relatifs à la construction du barrage du Nil.

Par Christ pharel

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Un fleuve qui à lui seul fournit 90% des besoins du pays en eau. “Nous avons passé toute la journée à discuter comme l’avaient ordonné les leaders de nos trois pays mais nous avons échoué à trouver un accord”, d’après les déclarations du ministre des Affaires étrangères soudanais Ibrahim Ghandour.

Le barrage de la Renaissance qui d’après les médias est déjà construite à 60 %, est censé devenir la plus grande centrale hydroélectrique d’Afrique. Des traités  historiques sur le fleuve, garantis  datant de 1929 et 1959  accordent près de 87% du débit du fleuve à l’Egypte et au Soudan. L’Egypte régulièrement  présenté comme  un don du Nil, redoute que la construction du barrage de la Renaissance sur le Nil Bleu, qui a commencée en 2012, ne réduise considérablement le débit du Nil.

A lire...ÉGYPTE: ABDEL FATTAH AL-SISSI LIMOGE LE CHEF DES SERVICES DE RENSEIGNEMENT.AFRIK-INFORM

L'Éthiopie apprend à ses dépens qu'elle ne peut imposer ses volontés à ses voisins comme elle le fait au niveau national. Et c'est à travers son colossal projet de barrage sur le Nil bleu érigé en fierté nationale, le Grand Ethiopian Renaissance Dam (GERD), qu'elle en fait l'expérience.

Addis-Abeba a boudé la réunion du Tripartite National Committee (TNC) composé de l'Égypte, de l'Éthiopie et du Soudan qui devait se tenir le 4 octobre en Egypte.

Si le GERD, d'une capacité hydroélectrique de 6 000 MW et d'un coût de 4,7 milliards $, a toujours été une source de contestation pour les Egyptiens, le remboursement des prêts pour sa construction aggrave le manque de devises en Ethiopie et provoque la grogne des importateurs. Retour sur les nombreuses difficultés de ce chantier titanesque débuté mi-2013.

0
0
0
s2sdefault