INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES

GABON - CORRUPTION : ALI BONGO FAIT LE MÉNAGE DANS SON GOUVERNEMENT. AFRIK-INFORM

 

Le Gabon vit des heures mémorables avec l’arrestation mardi dernier d’un certain nombre de hautes personnalités du pays proches de l’actuel président de la République Ali Bongo Ondimba. Une opération anti-corruption en trois temps forts dont les tenants et les aboutissants interpellent.

Par Gaston KOUOH

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La journée du mardi 3 Décembre 2019 restera gravée dans la mémoire des gabonais.  Cette république souvent plus classée au rang de celles où la corruption a élu éternellement domicile. Avec ce que cela suppose de décisions et jeux de l’ombre. Pourtant, visiblement les temps changent.

Au Mois de Novembre dernier le franco-gabonais Brice Laccruche Alihanga, alors directeur de cabinet du président Ali Bongo avait pris l’initiative de se lancer dans une tournée du pays qui avait ému les partisans du pouvoir en place. Ceux-ci n’avaient pas hésités à demander et obtenir sa tête en novembre dernier. D’abord de façon diplomatique pour un ministère « mineur » en charge du suivi de la stratégie du Développement Humain et des Objectifs du Développement Durable.

A lire...AFRIQUE – ECONOMIE : LE FMI LANCE UNE VENDETTA CONTRE LES CHEFS D’ETAT QUI CACHENT LEURS DETTES EN AFRIQUE DE L’OUEST. AFRIK-INFORM

Puis une opération dénommée « Scorpion » a été lancée au plus haut niveau de l’Etat pour enquêter, instruire et mettre aux arrêts les prévaricateurs de la fortune publique gabonaise. Le premier coup de filet de celle-ci avait permis d’appréhender vingt membres du cabinet du président de la république.

Enfin, le 2 Décembre, un certain nombre de personnalités se faisaient limoger du gouvernement dirigé depuis le 12 Janvier 2019 par le Premier Ministre Julien Nkoghe Bekalé. En tête de liste figurait l’ancien directeur de cabinet Brice Laccruche Alihanga, accompagné de personnes réputées pour faire partie de son cercle. A savoir l’ancien ministre du pétrole Noel Mboumba, l’ancien ministre de l’énergie, Tony Ondo Mba rattrapé dans sa fuite et Jean-Fidèle Otandault, le ministre du Budget et des Comptes Publics.

D’autres personnalités tel Ike Ngouoni, l’ancien porte-parole de la présidence de la république et  d’autres personnes ont été interpellées dans le cadre des investigations qui portent sur un supposé détournement de 85 milliards de FCFA par le biais de contrats entre Dupont Consulting Company  administrée par un certain Gregory Laccruche, frère du ministre déchu, lui aussi aux mains de la justice avec Patrichi Tanasa, son directeur général, et la société d’état Gabon Oil Company.

0
0
0
s2sdefault