CAMEROUN: DESIGNATION DE BAYERO MOHAMADOU BOUNOU COMME NOUVEAU DIRECTEUR GENERAL DE LA SODECOTON

 

La SODECOTON ( Société de Développement du Coton du Cameroun ) va mal. En deux ans, des pertes cumulées de plus de 29 milliards de Fcfa sont comptabilisées au bilan du fleuron de l’industrie agricole et cotonnière du Cameroun. Assez pour que l’état du Cameroun, actionnaire majoritaire entame une opération de sauvetage dont le point d’orgue était la désignation d’un nouveau Directeur Général ce 20 Juin 2016. 

Habib Amir Hassana

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Les observateurs s’y attendaient. Le conseil d’administration extraordinaire de la SODECOTON convoqué à Yaoundé (la capitale du Cameroun, alors que le siège de l’entreprise se trouve à Garoua au nord du pays, à plus de 1000 kilomètres de là) devait consacrer le débarquement du désormais ex DG Abdou Namba en poste depuis Juin 2013. Au bord du gouffre, la SODECOTON comptabilise des pertes de l’ordre de près de 30 Milliards de Fcfa rien que pour les années 2014 et 2015.

Les prévisions en 2014 étaient pourtant optimistes, l’entreprise a décidant même de diversifier ses activités pour se prémunir contre la conjoncture internationale pas toujours favorable autour du coton. On prévoyait alors de produire 260 000 tonnes de coton graine et 16 000 tonnes de soja sur ses installations en 2015 partant d’une production de 249 000 tonnes et 1600 tonnes en 2012. Le capital de la société avait quintuplé, passant de 4, 529 milliards à 23, 643 milliards de Fcfa.

Mais patatras, la belle mécanique s’est enrayée et plusieurs facteurs ont conduit la SODECOTON au bord du gouffre en deux ans seulement, au rang desquelles, les batailles entre les actionnaires pour le contrôle de l’entreprise, conduisant à l’absence de maintenance de l’outil de production et le non recyclage des personnels. Outre la nomination d’un nouveau DG, des voix s’élèvent en entreprise s’élèvent pour réclamer la mise à niveau et la reformation de l’outil de production. Il est évoqué un remplacement pur et simple de son huilerie avec à la clé, un montant de 50 milliards de Fcfa nécessaires pour renflouer l’entreprise.

Le nouveau DG BAYERO MOHAMADOU BOUNOU, désigné par le Conseil d’Administration a été immédiatement installé par le Ministre de l’Agriculture Henri Eyebe Ayssi. Il est ancien chef de secteur de la Sodecoton et actuellement coordinateur d’un projet agricole à l’Union Européenne. Un background qui devrait être plus qu’utile dans cette opération de sauvetage pas gagnée d’avance.