PORT AUTONOME DE DOUALA QUATRE SCANNERS EN RENFORT A LA DOUANE CAMEROUNAISE

 L’annonce a été faite il y a quelques jours par la Direction Générale des Douanes, l’acquisition de ce nouveau matériel facilitera selon le directeur Général, le processus de dédouanage tout en améliorant la lutte contre la fraude et la contrefaçon.

Par Thierry Ndassa

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

C’est en 2006 que le port autonome de Douala s’est équipé de son tout premier scanner, un outil qui a à jamais révolutionné le service des douanes au Cameroun. 10 ans après cette révolution qui a mis à mal le phénomène de corruption dans le secteur douanier, quatre autres scanners sont annoncés par Fongod Edwin Nuvaga, le tout nouveau Directeur Général des Douanes.

En remplacement de Minette Libong Likeng désormais Ministre des Postes et Télécommunication, le patron de la douane camerounaise a mis sur pied un groupe de travail chargé d’assurer la réalisation de ce grand projet, en accord avec la société générale de surveillance. Doté de cinq scanners, le port autonome de Douala pourra assurer un processus douanier digne des plus grandes bases portuaires dans le monde, permettant ainsi une meilleure prise en charge de marchandises répertoriées dans le circuit rouge. Car comme le souligne le Directeur Général des Douanes, l’adoption de cette technologie a conduit à l’atteinte de plusieurs objectifs, notamment la facilitation du commerce extérieur, l’augmentation des recettes douanières, la nette amélioration de la sécurité et une baisse considérable de la corruption.

Notons cependant que l’acquisition de ces scanners pourrait à long terme être des investissements à perte, si l’on s’en tient à la signature des récents accords de partenariat économique entre l’Etat du Cameroun et l’Union Européenne. En effet l’abattement des taxes douanières résultant de ces accords peut générer un important manque à gagner sur le long terme.