E-COMMERCE - FACEBOOK LANCE SA « MARKETPLACE » ET SÈME LE DOUTE CHEZ LES PLATEFORMES DE VENTE EN LIGNE CONCURRENTES.

 

Le N°1 des réseaux sociaux dans le monde veut désormais mettre à la disposition de ses deux milliards d’utilisateurs une fonctionnalité qui facilite le processus d’achat et de vente entre particuliers, sans paiement ni livraison.

Par Thierry Ndassa

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La fonctionnalité pour le moment, n’est disponible que dans 4 États, les États-Unis, l’Angleterre, l’Australie et la Nouvelle Zélande. Pourtant des Marketplaces très connues telles que Cdiscount, Amazone ou encore Jumia, entrevoient déjà des jours sombres. « Je pense qu’il y a de la place pour tout le monde, c’est un marché énorme. Mais la vérité c’est que Facebook dispose d’un sérieux avantage». Le fameux avantage pour ce responsable Cdiscount France, c’est que plus d’un milliard et demi d’internautes se connectent tous les jours sur le réseau social de Mark Zuckerberg. Autrement dit si vous voulez vendre un quelconque article, vous êtes désormais sûr à 99% de trouver un preneur sur Facebook.

Il faut tout de même le mentionner, acheter et vendre est devenu assez courant sur «Face», avec plus de 450 millions d’utilisateurs dans le monde, abonnés dans des groupes fermés de vente. Le phénomène a d’ailleurs pris une ampleur considérable au Cameroun où l’on dénombre plus de 200 groupes dédiés à la vente en ligne, avec près de 150 000 utilisateurs. « Ces groupes à eux seuls créent un sérieux manque à gagner pour les plateformes de vente en ligne basées au Cameroun ». Pour cet observateur, une fois que cette fonctionnalité Facebook sera disponible à travers le monde entier, nombreux sont ceux qui fermeront boutique. Une conséquence que les patrons de Facebook considèrent comme des dommages collatéraux puisque pour eux, le but premier de cette Facebook Marketplace est de « retenir le plus longtemps possible les internautes sur Facebook, afin de leurs soumettre encore plus de publicité ».

« Un réseau social aussi puissant que Facebook qui rentre dans le secteur du E-commerce, c’est un peu comme un opérateur de téléphonie mobile qui se lance dans l’envoi et le retrait d’argent… tout le monde est content car la vie devient plus facile, sauf la concurrence ». Pour notre observateur, la Facebook Marketplace sera une aubaine pour les utilisateurs car elle leurs permettra de trouver des objets en vente près de chez eux, de faire des recherches et filtrer les résultats en fonction du prix ou de la catégorie de produit, exactement comme sur les sites d’achat/vente entre particuliers. Facebook indique d’ailleurs que les internautes devront ensuite s’arranger entre eux, car le réseau social ne propose ni paiement ni livraison, exactement comme le célèbre site web français Le Bon Coin.