CAMEROUN – ÉCONOMIE : WESTERN UNION ASPHYXIÉ PAR LES TAXES, ARRÊTE LES TRANSFERTS VERS L’ÉTRANGER

Il est impossible depuis plusieurs mois déjà de réaliser des transferts de fonds Western Union du Cameroun vers l’extérieur. L’origine du problème qui trouve ses racines dans la mésentente entre Western Union et ses partenaires locaux.

Par Rodrigue Tchokouaha

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En effet, le service d’envoi d’argent via Western Union a été suspendu dans la grande majorité des établissements financiers partenaires au Cameroun. Seuls les retraits sont encore possibles. De sources bancaires, les raisons de cette situation sont « fiscales ». «Tout argent qui sort du Cameroun via un transfert est désormais taxé à 33,33% sur les frais alors que nous ne percevons que 20% de Western Union. C’est un réel manque à gagner pour nous, car, nous payons plus que ce que nous recevons de notre partenaire », explique le responsable de ce service dans une banque partenaire. Western Union, leur partenaire, ne s’étant pas prononcé sur cette situation, la plupart des banques ont décidé d’interrompre ce service en attendant qu’un compromis soit trouvé.

Cette situation, on s’en doute, cause un préjudice énorme aux utilisateurs camerounais de Western Union. De source bien introduite au ministère camerounais des Finances, l’on explique pourtant que «dans la loi de finances 2015, l’État du Cameroun taxe dans son intégralité les transferts internationaux qui partent du pays. Cette taxe de 33,33% est déduite des commissions que gagnent les entreprises de transferts internationaux ainsi que leurs partenaires lors des transferts d’argent ». Cet impôt, selon notre source, est déduit des commissions que perçoivent ces entreprises ainsi que leurs partenaires lors des transferts d’argent.