ECONOMIE - NIGERIA: LE GROUPE DANGOTE INVESTIRA 20 MILLIARDS DE DOLLARS DANS L’ECONOMIE D'ICI 2020

 Le groupe Dangote annonce qu’il prévoit d’investir plus de 20 milliards de dollars dans plusieurs projets portant sur différents secteurs d’activité économique à l’horizon 2020 afin d’impacter l’économie nigériane et l’économie africaine. Et offrir de l’emploi à plus de 200 000 Nigérians à l’horizon 2020, contre 15 000 actuellement.

Bianca FATOU

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Plus précisément, d’après son directeur général, Mansur Ahmed, les investissements porteront entre autres dans l’industrie du ciment, du sucre, du sel, du riz. Le groupe prévoit également d’investir dans la construction d’un complexe de pétrochimie et d’engrais, de raffineries, d’usine de gaz et de transformation de tomates. Le groupe a également dans son viseur plusieurs projets agricoles pour promouvoir la sécurité alimentaire et économiser des devises étrangères.

Dans le volet des investissements dans l’industrie manufacturière, le groupe qui possède déjà, dans l’état d’Adamawa, une des plus grandes usines de raffinage de sucre d’Afrique subsaharienne, prévoit de faire passer sa superficie de 4 hectares à 12 hectares. Par ailleurs, la multinationale nigériane, veut développer, en plus de ses 4 cimenteries présentes au Nigéria, plusieurs autres unités à travers tout le continent africain.

« Nous avons grandi en terme de capacité de production et d’espace d’activités. Notre objectif est de continuer sur cette lancée. D’ici 2020, nous espérons avoir une capacité de production comprise entre 75-80 millions de tonnes de ciment par an, avec 40 millions provenant du Nigéria et 35-40 millions générés d’autres pays d’Afrique » assure le dirigeant qui ne cache pas l’ambition du groupe « de devenir la plus grande compagnie de production de ciment en Afrique, et l’une des plus grandes du monde ». Pour promouvoir l’autosuffisance alimentaire et la production de riz local, le groupe envisage de développer dans les 5 prochaines années, une superficie de production de riz de 150 000 hectares dans plusieurs états du pays dont les états du Niger, de Sokoto, Kwara, Kebbi, Kogi et de Jigawa. Ces investissements une fois réalisés, pourraient permettre, d’après M. Ahmed, d’économiser les 2 millions $ actuellement dépensés chaque jour par le pays dans l’importation de riz, pour répondre aux besoins de sa population.

A ce produit alimentaire de base, s’ajoute d’autres investissements dans le secteur de la transformation de tomate et de la production du sucre. Dans le même élan, Dangote Group veut également consacrer des fonds à la construction d’une nouvelle usine de raffinage de pétrole brut dotée d’une capacité de traitement de 650 000 de barils par jour, et qui serait à même satisfaire la demande actuellement de produits pétroliers au Nigéria et même d’en exporter.