ZIMBABWE- ECONOMIE : LE ZIMBABWE LANCE SA NOUVELLE MONNAIE

Ce lundi 28 Novembre, Selon la banque centrale du Zimbabwe,  l'introduction des billets d'obligations prendra effet. Après avoir utilisé le dollar américain, puis le rand sud-africain, le pays de Robert Mugabe  lance une nouvelle monnaie qui sera indexée sur le billet vert américain.

Bianca Fatou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dans un premier temps, des coupons d’obligations d’une valeur de 2 dollars seront mis en circulation pour un total de 10 millions de dollars. Puis suivront des coupons d’un dollar pour un total de 2 millions de dollars. L’objectif du gouverneur de la banque centrale, est d’émettre ainsi pour 75 millions de dollars d’ici la fin de l’année.

Cette monnaie est censée remédier au manque criant de liquidités qui asphyxie son économie, malgré les vives réticences d'une population encore traumatisée par l'hyperinflation du début des années 2000. Très attendus depuis des semaines, les premiers "billets d'obligation", selon la dénomination officielle, d'un montant de 2 et 5 dollars imprimés par la Banque centrale ont fait leur apparition dans les rues de la capitale Harare. Près des trois quarts de ses 16 millions d'habitants vivent aujourd'hui sous le seuil de pauvreté et 90% de la population active n'a pas d'emploi formel.
Le gouvernement de Harare a adopté le dollar américain et le rand sud-africain en 2009, après une hausse des prix vertigineuse qui a atteint jusqu'à 500 milliards pour cent et fait perdre toute sa valeur au dollar zimbabwéen.
Mais il se trouve aujourd'hui à court de dollars et a décidé en septembre de lancer ses "billets d'obligation", une nouvelle monnaie. Selon le gouverneur de la banque centrale John Mangudya, l'équivalent de 75 millions de dollars doivent être émis sous forme de "billets d'obligation" d'ici la fin de l'année.
Les déposants pourront retirer un maximum de 50 dollars par jour et de 150 par semaine.
Malgré une vaste campagne d'information officielle, l'annonce du lancement de la nouvelle monnaie a causé ces dernières semaines un mouvement de panique de la populationdevant les distributeurs pour retirer des dollars américains.
Ces derniers jours, les automobilistes se sont également rués dans les stations-service de crainte d'une pénurie de carburant.
Contraints et forcés, tous ont commencé lundi à utiliser les nouveaux billets mais craignent déjà que leur parité promise par les autorités avec le dollar américain fasse long feu.