GABON-ECONOMIE-PETROLE : SHELL VEND SES ACTIFS AU GABON A 19 000 MILLIARDS DE FRANCS CFA

Le pétrolier anglo-néerlandais est en ce moment en discussion très avancée avec un potentiel acheteur pour ses opérations terrestres au Gabon. Une transaction estimée à 30 milliards de dollars (près de 19 000 milliards de francs CFA).

Bianca Fatou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Présent au Gabon depuis plus d’un demi-siècle, Royal Dutch Shell a entamé le processus de vente de ses actifs onshore dans le pays. De sources officielles, apprend Afrik-inform, le pétrolier anglo-néerlandais est en discussions avec un éventuel acheteur dans le cadre de son plan de cessions d’actifs de 30 milliards de dollars (près de 19 000 milliards de francs CFA).

Bien que le personnel ait été informé de la transaction en fin de semaine dernière, les mêmes sources rapportent, cependant, que le groupe pétrolier a relativement peu progressé dans ses discussions sur des cessions d’actifs. Une tournure dictée par les incertitudes sur les perspectives du marché pétrolier, ayant sensiblement refroidi l’enthousiasme d’éventuels acheteurs. «Jusqu’à maintenant, Shell a vendu ou est parvenu à des accords pour 6 milliards de dollars d’actifs», rapporte une source proche dossier relayé par Reuters.

Des indiscrétions bancaires révèlent que le fonds d’investissement américain Carlyle Group et la compagnie pétrolière et gazière européenne Perenco, ont participé au deuxième tour d’enchères.

Pour rappel, En avril dernier, Shell a indiqué son intention de céder au moins 30 milliards de dollars d’actifs dans les trois prochaines années afin de financer le rachat du britannique BG Group, une transaction à 52 milliards de dollars validée en février dernier. Le géant pétrolier anglo-néerlandais veut désormais se concentrer sur la production de pétrole en mer et étendre rapidement ses activités sur le marché du gaz naturel liquéfié.

Shell est présent au Gabon depuis plus de cinquante ans, où sa production pétrolière atteint environ 60 000 barils par jour à partir de cinq champs principalement terrestres dont deux des principaux gisements pétroliers découverts dans le pays : Rabi Kounga et Gamba/Ivinga, dans la province d’Ogooué-Maritime.