OUGANDA: LE PAYS ELECTRIFIE GRACE A UNE CENTRALE SOLAIRE

L’Afrique de manière générale rencontre d’énormes problèmes d’électrification. La centrale solaire de Soroti, située dans l’est de l’Ouganda, vient d’être inaugurée par le ministre de l’énergie, D’Ujanga Simon. D’une capacité de production initiale de 10 MW, appelée à s’étendre à 20 voire 30 MW, la centrale est présentée comme la plus grande en Afrique de l’Est. Le coût de l’ouvrage s’est élevé à 19 millions de dollars et d’une superficie d’environ 13 hectares

Bianca Fatou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Construite par Access Power Middle East and Africa et par la compagnie luxembourgeoise Eren Renewable Energy, la centrale permettra l’approvisionnement en énergie de plus de 40.000 ménages, ainsi que de nombreuses écoles et entreprises de la région de Soroti. Le projet en lui-même a été lancé par la Banque allemande de développement KfW en partenariat avec l’Agence de régulation de l’électricité de l’Ouganda (ERA). Parmi les partenaires ayant participé à son financement figurent l’Union européenne, les gouvernements norvégien, allemand et britannique et FMO, la banque de développement des Pays-Bas.

La directrice générale de l’ERA Ziria Tibalwa, a déclaré lors de l’inauguration que «la centrale que nous lançons aujourd’hui est jusqu’ici la plus grande en Afrique de l’Est». «Nous sommes si fiers de ce résultat de [nos lois] sur l’environnement qui [ont] permis un tel projet d’envergure dans la région», a-t-elle poursuivi. «La centrale solaire de Soroti est un excellent exemple de la capacité des collaborations entre les acteurs locaux et internationaux dans l’exécution avec succès d’un projet tangible de vulgarisation des centrales d’énergies renouvelables sur le continent », a affirmé pour sa part le directeur d’EREN RE, David Corchia.

Selon les données de la Banque Mondiale, l’Ouganda comptait, en 2012, seulement 18% de ses 37 millions d’habitants qui avaient accès à l’électricité. Ce projet est crucial pour un pays où 80% des 40 millions d’habitants n’ont pas accès à l’électricité. L’Ouganda possède un des plus faibles taux d’électrification en Afrique, selon le projet Climatescope de Bloomberg New Energy Finance (BNEF). La principale source d’énergie des Ougandais est le feu de bois. D’autres utilisent le charbon de bois et le gaz, car l’électricité est tout simplement trop chère. L’énergie générée contribuera à faire baisser le coût de l’électricité.

Outre l’Ouganda, le Sénégal, la Mauritanie, le Rwanda et le Kenya sont parmi les pays d’Afrique sub-saharienne qui ont investi dans de grands projets solaires.Le Kenya construit ainsi une centrale solaire qui sera capable de fournir 55 MW, alors que le Rwanda travaille sur une centrale qui aura une capacité de 8,5 MW.

.