PENDANT QUE LES AFRICAINS VEULENT SORTIR DU FRANCS CFA, LA CEDEAO ANNONCE UNE VERSION NUMERIQUE EN 2017

C’est une nouvelle qui vient conforter les partisans du Francs des Colonies Françaises d’Afrique (F CFA) dans la région de l’Afrique de l’Ouest. Les membres de cette sous-région qui utilisent le F CFA s’apprêtent à lancer une version numérique du franc CFA. Cette version numérique du F CFA sera appelée e-CFA et sera émise par la banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (BCEAO), basée à Abidjan.

   Dalvarice Ngoudjou

Journaliste / Geostratege  

Dans sa phase d’expérimentation, cette dernière sera d'abord utilisée au Sénégal du président Macky Sall, reconnu comme un ardent défenseur de cette monaie hostille au Africains . Ensuite, si l’expérience est ''concluante'', l'utilisation de la nouvelle version sera étendue aux autres pays de la zone Uemoa qui utilisent le F CFA.

 

Le fondateur de l’entreprise irlandaise, E-currency Mint Limited, qui a mis au point cette monnaie Jonathan Dharmapalan , fait une mise en garde. « Et n’allez pas comparer cette monnaie africaine au bitcoin, la devise pionnière du numérique. Le e-CFA dépend d’une zone économique et monétaire, il est émis par une Banque centrale et c’est là toute la différence ».

Selon lui « Il s’agit d’un billet numérique qui peut s’échanger comme un billet physique émis par une Banque centrale. Pour réaliser une transaction, vous pouvez débiter un compte bancaire et en créditer un autre, ou bien vous pouvez échanger physiquement un billet qui passera de votre main à la mienne. Nous avons créé une technologie qui permet cet échange-là de manière numérique. 

Malgré les assurances données et les objectifs qui sont entre autres la lutte contre la fraude et la corruption, les spécialistes du domaine doutent de son efficacité pour lutter contre la fraude par exemple. L'Institut d'Etude de la Finance Numérique, HELIX, selon son rapport d'étude sur la fraude dans le mobile money, la fraude s'adapte toujours au système financier. « Leur technologie à l'origine est assez sûre, mais dès qu'on ajoute des niveaux, des systèmes en plus, cela ouvre des vulnérabilités. Ces six derniers mois, on a vu deux bons exemples de monnaies numériques fiables qui ont été attaquées et ont perdu beaucoup ». Explique à Afrik-inform.com Elizabeth Berthe, directrice adjointe du réseau Hélix.

Ainsi, nul besoin d’être medium pour deviner que pour certains dirigeants de l’Afrique de l’Ouest, la sortie de zone, du Francs des Colonies Françaises d’Afrique, tant réclamée par la majorité des populations du continent, n’est pas pour demain

lire aussi ZONE  FRANC CFA : LA BEAC A DECIDE DE FABRIQUER ELLE-MEME LA MONNAIE