AFRIQUE-ÉCONOMIE : LE TOUT PREMIER FORUM DES INVESTISSEURS EN CENTRAFRIQUE.

 

A Bangui s'est ouvert ce mercredi,le Forum des investisseurs pour la relance de l’économie détruite par plusieurs années des guerres. Ce forum qui s’étale sur une période de deux jours (08 et 09 novembre 2017) est un moyen privilégié et une opportunité pour la Centrafrique de montrer qu’elle est pays d’affaire.

Par Noumé Sandrine

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

C'est un gros  défi  dans lequel s'est lancé le gouvernement en tentant de séduire les rares entreprises qui vont peut-être tenter leur chance en RCA.  Au cours de cet événement les autorités centrafricaines essayeront de convaincre les investisseurs étrangers venus en grand nombre, que la Centrafrique est une terre hospitalière et un pays d’accueil. On compte au total prés de 70 délégations venues d’Afrique et d’Europe. Ce rendez-vous est le premier du genre et très attendu par le gouvernement centrafricain.

Cependant, plusieurs questions demeurent, comme l'absence d'une charte des investissements, voulue par le GICA (Groupe Interprofessionnel de la Centrafrique), le principal syndicat patronal, et dont la proposition a été déposée par le ministère de l'Économie à l'Assemblée nationale seulement quelques semaines avant la tenue de ce forum.

A lire...CENTRAFRIQUE – INSÉCURITÉ : UNE VILLE FRONTIÈRE ATTAQUÉE ET OCCUPÉE PAR DES EX SELEKA.

L'absence de sécurité juridique fait également défaut dans ce pays où la justice est à plat. Sans compter le fait que 70% du territoire est toujours contrôlé par les groupes armés, mais Le ministre centrafricain de l'énergie Gontran Djono Ahaba, optimiste sur les potentialités de la RCA  plaide pour un investissement dans le secteur de l'électricité qui constitue selon lui ''le gage du développement''. Un autre secteur jugé porteur, est celui des routes et pistes rurales qui beneficie déjà d’un financement à hauteur de 45 millions venant de la Banque Mondiale.

A lire...CENTRAFRIQUE – VIOLENCES : PLUSIEURS MORTS DANS DES REPRESAILLES DES EX SELEKA SUR LA POPULATION A KAGA.

Parmi les participants, les miniers pourraient être attirés par les réformes en cours, notamment celle sur la transparence. De nombreux constructeurs et spécialistes en infrastructures seront également présents. Il fait suite à un plan de consolidation de la paix et de relèvement économique de la Centrafrique présenté aux bailleurs de fonds à Bruxelles en 2016.Une promesse de plus de 1200 milliards de FCFA avait été annoncée  de ce fait par les bailleurs.

Les hommes d'affaires centrafricains espèrent que ce forum va déboucher aux investissements étrangers, mais ils restent conscients que la situation sécuritaire volatile peut constituer un sérieux frein à la relance économique.

A lire...CENTRAFRIQUE –SANGARIS : LA FRANCE VA FAIRE RELAXER SES SOLDATS ACCUSÉS D’ABUS SEXUELS SUR DES ENFANTS.