La Bible et l’argent

 

La Bible est-elle contre l’argent et l’acquisition des biens matériels ?

Par Rodrigue TCHOKOUAHA

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous avons essayé de trouver les réponses à cette question dans des versets de la Bible même

L’argent fait tourner le monde, selon une conception communément admise. Mais il y a une part de vérité dans cette assertion. En effet, il faut de l’argent pour se nourrir, se vêtir et se loger, etc. Et si vous n’avez pas d’argent, vous êtes fichu, vous serez réduit à la mendicité. Le rôle de l’argent dans notre société n’est donc plus à démontrer.

Mais alors, l’argent a ses limites. Le poète norvégien Arne Garborg avait écrit qu’avec l’argent, « chacun peut s’acheter de la nourriture, mais pas de l’appétit ; des médicaments, mais pas la santé ; des lits moelleux, mais pas le sommeil ; des connaissances, mais pas l’intelligence ; un statut social, mais pas la bonté des Hommes, des choses luxueuses, pas le bonheur ; des amusements, pas la joie ; des copains ou des camarades, mais pas l’amitié ; des serviteurs, mais pas la loyauté ». Ces fameuses maximes se trouvent dans le livre : «  La sagesse du monde en 100 poèmes », de J. Orizet.

Quand une personne conserve une vision équilibrée de l’argent – en le considérant comme un moyen et non comme une fin en soi – cette personne est plus apte à trouver le contentement dans sa vie. La Bible dit en effet : « L’amour de l’argent est la source de tous les maux… et en aspirant à cet amour de l’argent, certains se sont transpercés le cœur par les douleurs de ce monde » Lire dans Timothée 6 :10. Notons à la suite de ce verset, que c’est l’amour de l’argent qui nuit, et non l’argent lui-même. Et que c’est l’usage que nous en faisons qui pose problème. En effet, accorder une importance excessive à l’argent peut briser des amitiés et les liens de familles. Voyons quelques exemples.

L’argent apporte les préjugés

Une conception déformée de l’argent peut amener quelqu’un à porter des jugements hâtifs sur les individus. Par exemple, une personne riche et peu cultivé pourrait penser que les pauvres sont peut-être paresseux pour améliorer leur condition. Dans un autre sens, une personne qui a peu de moyens et qui n’est pas cultivé pourrait aussi hâtivementconclure que ceux qui ont les biens sont avides et qu’ils se les acquièrent par des moyens louches. Alors qu’en réalité, l’effort dans la vie active peut nous permettre d’acquérir des richesses et des biens. Jeanne, une adolescente qui a grandi dans une famille aisée, a fait la réflexion suivante : « J’étais connue comme la fille dont le père gagnait beaucoup d’argent. On me faisait souvent les réflexions du genre ; si tu veux quelque chose, il te suffit de demander à ton papa. Ou bien des réflexions du genre, tout le monde n’est pas riche comme ton père ; on ne peut pas s’acheter de belles voitures comme ta famille. J’en étais agacée. J’ai demandé à mes amis d’arrêter ces réflexions. Je ne voulais pas être connue comme une fille riche, mais comme une fille sympa que tout le monde peut aborder ».

La Bible ne condamne pas l’argent et ne blâme pas ceux qui en ont

Le problème n’est pas la quantité des biens que l’on a, mais la façon dont l’on s’en sert. Les conseils bibliques sur l’argent sont équilibrés. Examinons en quelques-uns. La Bible dit en effet : « Ne peine pas pour acquérir les richesses » (Proverbes 23 :4). « Que votre manière de vivre soit exempte d’amour de l’argent, tandis que vous devez vous contenter des choses présentes » (Hébreux13 :5). Une personne qui manifeste le contentement n’est pas pour autant immunisée contre les inquiétudes liées à l’argent, mais alors elle sait les relativiser. Par exemple, on ne réagit pas de façon excessive lorsqu’on a perdu de l’argent. On s’efforcera de cultiver l’état d’esprit de l’apôtre Paul qui dit : « Je sais être à court de vivre, oui je sais être dans l’abondance. En toutes choses et en toutes circonstances, j’ai appris le secret d’être rassasié et d’avoir faim, d’être dans l’abondance et d’être dans le besoin » (Philippiens 4 :12). Avec cela, on comprend que Paul était devenu philosophe. La Bible dit dans Proverbes 11 :28 « Celui qui met sa confiance dans la richesse, tombera assurément ».

Mais il faut faire gaffe

Des spécialistes citent les problèmes d’argent parmi les causes courantes de conflits conjugaux, qui aboutissent parfois au divorce. Les problèmes d’argent sont aussi une cause du suicide. Pour certains, l’argent est plus important que leur mariage, leur vie même. A l’opposé, ceux qui ont une vision équilibrée des choses ne placent pas leur confiance dans l’argent. Au contraire, ils reconnaissent la sagesse de ces paroles de Jésus Christ qui disent : « Même lorsque quelqu’un est dans l’abondance, sa vie ne provient pas des choses qu’il possède » (Luc 12 :15).

L’argent peut entrainer au favoritisme

Il y a également ce verset de la Bible qui dit : « Un homme sans ressources est un objet de haine même pour son semblable, mais nombreux sont les amis du riches » (Proverbes 14 : 20). Comme ce verset le dit, notre vision de l’argent peut influencer la façon dont nous traitons les autres. Par exemple, nous pourrions avoir tendance à mépriser ceux qui ont peu de moyens et qui ne peuvent rien pour nous. D’un autre côté, nous pourrions flatter ceux qui sont riches, afin d’être bien vus par eux et obtenir leur faveur. Mais alors, la Bible condamne ceux qui font preuve de favoritisme, que ce soit en méprisant les plus pauvres ou en admirant ceux qui ont les moyens, pour en tirer profit. Soyez plutôt résolu à considérer et à traiter tout le monde de façon équitable.