VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
http://www.infinixmobility.com/cm
http://www.infinixmobility.com/cm

ÉDITO: CAMEROUN: ASSASSINAT NOYÉ D’UN ÉVÊQUE OU MENSONGE COLLECTIF

Information
12 juillet 2017

ÉDITO: CAMEROUN: ASSASSINAT NOYÉ D’UN ÉVÊQUE OU MENSONGE COLLECTIF

 

Au cours des travaux de la 11e assemblée plénière de l’Association des conférences épiscopales de la sous-région d’Afrique centrale tenue à Yaoundé le 10 Juillet, les évêques affirment mordicus que Monseigneur Bala a été assassiné. Le Procureur de la République près la Cour d’Appel du Centre, dit plutôt que « la noyade est la cause la plus probable du décès de l’évêque ». Dans un message de compassion l’église catholique de Dordogne, il demande de s’en tenir aux conclusions des autorités non sans rappeler que la chaire est faible. De quoi jeter le trouble dans les esprits qui font le procès de certaines pratiques au sein de l’église.

Guy hervé Fongang

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Ping pong le gouvernement et l’église

La phrase « Je suis dans l'eau » n'est pas anodine pour les hommes d'Église. Au grand séminaire de l'immaculé Conception de Nkolbisson où Jean-Marie Benoit Bala fit ses études, un club fut créé par les amoureux des énigmes et du langage châtié dans les années 53, le Club des rieurs. Jean-Marie Benoît Balla en était membre (cf. Homélie de Mgr Joseph Befe Atéba le 5 septembre 2010). Le Procureur général Jean Fils Ntamack certifie que Mgr Jean-Marie Benoit Bala serait mort par noyade, tirant ainsi des conclusions hâtives d'une autopsie pratiquée sur le corps du défunt par des médecins légistes. Le président de la Conférence épiscopale du Cameroun, Mgr Samuel Kleda, affirme mordicus que Mgr Jean Marie Benoît Balla, évêque de Bafia, dont le corps a été retrouvé dans les eaux du fleuve Sanaga le 2 juin dernier, est mort « brutalement assassiné » et non de « noyade », Les évêques ont toujours écarté l’hypothèse. L’autopsie conduite sur le corps du prélat par deux médecins légistes venus de l’étranger, indique qu’aucune trace de violence n’a été constatée. Dès l'annonce de cette disparition, médias et témoignages sont mis à contribution pour accréditer la thèse d'un suicide qui aurait arrangé les autorités politico-administratives d'autant plus qu'il y a une note, bien que placée sur le siège arrière du véhicule de l'évêque qu'il est censé avoir déplacé tout seul sans l'assistance d'un chauffeur. Le 02 juin aux premières heures de la matinée, le corps sans vie de Jean Marie Benoît BALA est repêché des eaux boueuses de la Sanaga, le plus long fleuve du pays qui prend naissance dans l'Adamaoua et arrose ainsi tout le pays. Le corps est recueilli à 19 km en aval du lieu où le véhicule de l'évêque a été retrouvé 3 jours plus tôt. Il a le ventre plat, les sandales (soulier qui n'a qu'une demi-empeigne avec une forte semelle) qu'il a aux pieds sont inversées.

CAMEROUN – RELIGION : UN ÉVÊQUE DISPARAIT MYSTÉRIEUSEMENT SUR UN PONT. UN SUICIDE ?

La mort d’un prélat de trop

On sait qui tua Jésus de Nazareth et comment il fut tué il y a environ 2000 ans? Mais on ne sait presque jamais comment et pourquoi sont tués les religieux au Cameroun Depuis 1983, la liste de religieux et prélats morts dans des circonstances « suspectes » ne cesse de s’allonger. Le matin du 23 avril 1995, le Père Engelbert. Mveng fut trouvé mort, une profonde blessure à la tête. Un meurtre inexplicable, puisque rien n'avait été emporté de sa chambre. Son assassinat n’a jamais été élucidé, comme celui, en 1988, du père Joseph Mbassi, directeur du célèbre quotidien catholique L’Effort camerounais, retrouvé assassiné et mutilé, connu pour ses enquêtes sur les trafiquants d’armes. L'Archevêque Emérite de Garoua Mgr Yves Plumey a été assassiné à Ngaoundéré dans la nuit du 3 septembre 1991 dans des circonstances restées mystérieuses jusqu'à ce jour et en 1992 de deux religieuses françaises, Germaine Marie Husband et Marie Léone Bordy, après avoir été violées. Abbé Apollinaire Claude Ndi Il était Curé de Nkol-Tob par Awaé, Yaoundé. Assassiné à Yaoundé dans la nuit du 20 au 21 avril 2001, à Nkolndongo, par un inconnu.

L’Église et ses rapports incestueux avec le politique

Depuis une quinzaine d’années, les prises de parole de l’Église se multiplient dans plusieurs pays d’Afrique. L’Église est parfois suspectée de détourner le regard des agissements coupables du pouvoir. Au Gabon, en particulier, les opposants déplorent la proximité entre les évêques et le président Omar Bongo. Marc Ona Essangui, l’un des principaux leaders de la société civile et opposant au régime, souligne l’existence de liens entre la famille Bongo et celle du président de l’épiscopat gabonais et archevêque de Libreville,

Karl Marx dénonçait déjà la religion comme ‘opium’ destiné à adoucir les souffrances du peuple en lui promettant l’au-delà. L’analyse que Marx a menée sur le capitalisme en Europe vaut sans doute aussi pour l’Afrique. En invitant ses fidèles à reconnaître aussi bien l’existence de Dieu (et de l’au-delà) que la légitimité de la propriété privée, l’Église endort- le peuple. Détourne des luttes nécessaires pour obtenir une amélioration de son sort.

 A lire...CAMEROUN – RELIGION : DES ÉVÊQUES ESTIMENT QUE MGR BALA A ÉTÉ ASSASSINÉ ET DEMANDENT DES COMPTES AU GOUVERNEMENT.

0
0
0
s2sdefault