AQMI : Après le Mali, le Burkina et la Côté d’Ivoire, A qui le tour ?

Après les attentats de l’hôtel Radisson blu de Bamako au Mali, de l’hôtel Splendid à Ouagadougou au Burkina-Faso, c’est le tour de la Côte d’Ivoire.

Par Saliou OLOULOTAN

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

En effet, la fusillade qui a eu lieu à la plage à Grand BASSAM au le début d’après–midi du dimanche 13 Mars derniers vient une nouvelle fois confirmer que l’organisation terroriste AQMI n’épargne personne. Elle s’intéresse de plus en plus à l’Afrique de l’Ouest et surtout francophone.

AQMI ( Al-Quaida au Malgreb Islamique ) sème la terreur, défit les systèmes sécuritaires des pays africains, démontre à chaque fois à travers ses opérations qu’il peut frapper partout à m’importe quel moment. Cette situation qui à déjà causé la mort de plusieurs personnes dans les pays touchés fait l’objet d’inquiétudes et de doutes, effraie  de plus en plus les populations des pays concernés par ce phénomène et qui se retrouvent seuls et impuissants face à ce mal.

La menace d’AQMI n’est pas à prendre à la légère car RIEN NE VAUT LA VIE HUMAINE. 

Les gouvernements des pays les plus exposés à ce phénomène doivent très tôt prendre les taureaux par les cornes afin de renforcer leurs systèmes sécuritaires déjà fragiles dans le but d’épargner la vie des innocents qui périssent quotidiennement dans ce type de drame.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.