SUPPORTER N °1 DU FOOTBALL
VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT

AFRIQUE DU SUD : L’OPPOSANT JULIUS MALEMA REFUSE DE CÉDER AUX AVANCES DE WINNIE MANDELA. AFRIK-INFORM

 

L’opération de charme menée par Winnie Madikizela-Mandela, l'ex-épouse de Nelson Mandela n’a pas aboutie. Elle était persuadée que Julius Malema dirait oui.

Par Bianca Fatou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Julius Malema, leader du parti Les Combattants pour la liberté économique (EFF, gauche radicale), a opposé ce lundi, une fin de non-recevoir au Congrès national africain (ANC), qui espérait le voir intégrer à nouveau le parti au pouvoir. « Nous aimerions que Julius Malema revienne à l'ANC. Il est toujours ANC, au fond de son cœur. » C'est avec ces mots que le président sud-africain Cyril Ramaphosa a tenté de convaincre, dimanche, l'opposant radical Julius Malema de réintégrer le Congrès national africain (ANC), parti dont il avait été exclu en 2012.  La main tendue de l'ANC est donc sans équivoque. Un appel au retour de Julius Malema et de ses partisans qui n'arrive pas par hasard. En effet, depuis l'élection de Cyril Ramaphosa à la présidence de l'ANC en décembre dernier, le fondateur des Combattants pour la liberté économique (EFF, parti de la gauche radicale) a modéré son discours à l'égard du parti au pouvoir pour s'en prendre avec virulence au principal parti de l'opposition, l'Alliance démocratique.

A lire...AFRIQUE DU SUD : A PEINE ELU, LE NOUVEAU PRÉSIDENT AUGMENTE LES IMPÔTS. AFRIK-INFORM.COM

Une nouvelle cible qui fait espérer à Cyril Ramaphosa un rapprochement de Julius Malema et de ses partisans avec le parti au pouvoir. L'établissement d'une telle alliance agrandirait l'influence du dirigeant de l'ANC, et donnerait un peu plus de poids à sa candidature à l'élection présidentielle de 2019. Julius Malema s'est positionné en fervent critique de l'ancien président Jacob Zuma et de son gouvernement, leur reprochant notamment leur incompétence et les accusant de corruption. Autre signe qui ne va pas dans le sens d'une réintégration au sein de l'ANC, le lancement, début mars, de sa campagne pour les élections de 2019. En se présentant sous la bannière de l'EFF, troisième parti du pays en nombre de députés à l'Assemblée nationale, Julius Malema affiche ses ambitions présidentielles... sans l'ANC.

Julius Malema a donc jusqu'à présent toujours exclu un possible retour au sein du parti au pouvoir dont il avait dirigé le puissant mouvement de jeunesse, l'ANCYL, dès 2008. « Ma grand-mère a 87 ans. Elle m'a dit que, même si elle mourait, je ne devais jamais rallier l'ANC », a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse au Parlement, en février dernier. Quitte à se retirer de la politique, il a ajouté préférer « devenir analyste sur Power FM », une station de radio locale. Pas très rassurant pour ceux qui souhaitent un retour de Malema..

Haut du formulaire

Dissident de l’ANC devenu un opposant radical, Julius Malema rêve de la présidence de l’Afrique du sud. Il affûte déjà ses armes en prévision des échéances de 2019. Malema fait partie de ceux qui ont perturbé le sommeil de l’ancien président Zuma. Il a réclamé jusqu’au dernier moment, la démission de Jacob Zuma.

0
0
0
s2sdefault