BENIN : BIENTÔT LA CHASSE AUX VOLEURS DE LA RÉPUBLIQUE

La victoire de Patrice TALON avec 65,37% des voix symbolise pour la majorité des béninois, la rupture.

Saliou OLOULOTAN 

Représentant Afrik-Inform au Bénin

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dans le contexte politique béninois, la rupture est un concept qui s’oppose au mode de gouvernance politique fondé sur la corruption, le culte de la personnalité, le non respect des institutions républicaines de l’État, la promotion de l'incompétence pour la satisfaction des soutiens politiques de première et de dernière heure.

Ainsi, les béninois attendent impatiemment que Patrice TALON fasse la lumière sur les dossiers poignants qui continuent de susciter le mécontentement d’une grande partie de la population béninoise. Tous les cadres de l’administration publique béninoise dont leurs noms ont été cités dans les scandales durant le régime de Boni YAYI devront répondre de leurs actes devant la justice béninoise.

Cet avis est largement partagé par Maître Joseph DJOGBENOU, Avocat et l’un des proches collaborateurs du Président Patrice TALON  qui a confirmé lors d’une émission sur la chaine de radio privée Soleil FM au Bénin le dimanche 27 Mars 2016 qu’il n’y aura pas de chasse aux sorciers, mais plutôt la lutte contre l’impunité. Il a fait remarquer au cours de cette émission qu’aucun acteur citoyen ou acteur politique ne sera harcelé ou poursuivi en raison de sa couleur politique, ses opinions, ou de sa région d’origine mais chaque citoyen ou acteur politique coupable d’actes répréhensibles au vu de  la loi répondra desdits actes devant la loi. De même, les personne coupables actuellement d’utilisation abusive ou de détournement des biens de l’Etat devront en répondre : les Chefs Matériels des Ministères devront s’attendre à des interpellations dans ce sens a-t-il ajouté.

Pour réussir cette mission, Patrice TALON devra mettre en place dans les premiers jours de sa prise de service une commission crédible chargée d’enquêter sur les différents scandales au sein de l’administration publique béninoise afin que la lumière soit faite dans le but d’apaiser l’esprit de ses compatriotes marqués pour certains par une décennie d’injustices.

Nous y reviendrons...