RDC : L’EGLISE CATHOLIQUE S’OPPOSE VIOLEMMENT A UN 3EME MANDAT DE KABILA. AFRIK-INFORM

 

Les 40 évêques signataires du document qui exige le départ de Joseph Kabila exigent qu’il fasse une déclaration publique disant qu’il ne sera  pas candidat à sa propre succession conformément à la Constitution.

Par Bianca Fatou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Après avoir constaté un imbroglio politique et la souffrance de la population qui en résulte, dépassent largement le seuil  tolérable. Pour l’église catholique, le Peuple n’acceptera pas que cela se répète en 2018. Il est « indispensable » pour eux de donner « des garanties pour la tenue effective des élections ». « Sans céder à la résignation », elle appelle le peuple congolais, « souverain primaire », à participer activement au processus électoral et  en cas de besoin, manifester sa désapprobation de manière pacifique.

A lire...RDC : L’EGLISE CATHOLIQUE LACHE DEFINITIVEMENT JOSEPH KABILA AVEC LE SOUTIEN DU PAPE. AFRIK-INFORM

En fin de semaine dernière, les évêques protestants de l’Eglise du Christ au Congo s’étaient également réunis et avaient invité le président Kabila « à prêter une oreille attentive aux différentes revendications des parties prenantes au processus électoral et de trouver des solutions aux conflits qui opposent ces parties ». Ils lui avaient recommandé de tout mettre en œuvre pour que la Constitution soit respectée.

 Pour l’abbé Donatien Nshole, un  3e mandat du président Kabila est à exclure. Tout comme une éventuelle révision de la Constitution. Malgré l’agitation de la majorité présidentielle, le prêtre est formel. Plusieurs autres organisations de la société civile congolaise s’opposent à un troisième mandat du président de la République, Joseph Kabila, et à toute révision constitutionnelle. Les 176 organisations signataires de cette déclaration conjointe, souhaitent  sauvegarder la démocratie congolaise.

0
0
0
s2sdefault