GABON- FRANCE : LES BIENS DE LA FAMILLE BONGO SAISIS EN FRANCE.

Les sources bien introduites, confirment que des biens immobiliers appartenant à la famille du président gabonais en France ont été  saisis par la justice française.

Dalvarice Ngoudjou

Journaliste / Geostratege /afrik-inform

L’entreprise concernée est la société civile immobilière, SCI Emeraude, qui a été saisie, selon des sources proches du dossier. L’ancien président du Gabon, Omar Bongo, décédé en 2009, son épouse Edith, également décédée, et une fille d’Omar Bongo, Pascaline, en ont détenu des parts. Cette entreprise  avait acquis notamment un hôtel particulier à Paris et une villa à Nice. Cet hôtel situé à la rue Dosnes aurait été acquis pour 3,5 millions d'euros (Environ 2 310 000 000 000  de F CFA)  et la villa Saint-Ange à Nice pour 1,75 million d'euros (Environ 1 153 250 000 de F CFA).  L'opération de saisie aurait été menée par des juges d'instruction français qui enquêtent sur les conditions d'acquisition de biens en France de famille des Chef d’Etat africains, dont feu Omar Bongo, après une plainte déposée en 2007 par des associations françaises qui militeraient contre les "biens mal acquis" en France.  Ces derniers auraient été aidés par les enquêteurs de l'Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) qui auraient  listé de nombreux autres biens appartenant à la famille Bongo.  En attendant,  du côté de Libreville des proches de Pascaline Bongo joint par notre rédaction afrik-inform n'ont  pas souhaité s'exprimer sur cette  information.

Cette enquête est- elle objective ou  alors est-ce une énième phase tactique visant à chasser le président Ali Bongo du pouvoir ?

Nous y reviendrons ...

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.