COTE D’IVOIRE-BURKINA : LE BURKINA-FASO LEVE LE MANDAT CONTRE SORO ET COMPAORE

Les mandats d’arrêt visant Guillaume Soro et Blaise Compaoré ont été levés pour des raisons de vice de procédure

Dalvarice Ngoudjou

Journaliste / Geostratege 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

C’est un véritable rebondissement dans l'affaire du coup d'Etat manqué de septembre 2015 à Ouagadougou. Le mandat d'arrêt international émis contre Guillaume Soro a été levé ce jeudi 28 avril par la justice burkinabé apprend  afrik-inform du ministère de la justice Burkinabé.  

Statuant sur la requête du commissaire du gouvernement, la cour de cassation a reconnu que toutes les formalités n'ont pas été respectées dans l'émission de ce mandat et a donc décidé de sa levée.

 Ce mandat, émis par la justice militaire le 8 janvier 2016 était dirigé contre le président de l’Assemblée Nationale ivoirienne dans l'affaire du coup d'Etat manqué avec l'épisode des écoutes téléphoniques entre ce dernier et Bassolé.  Cette même justice burkinabé a également levé et pour les mêmes raisons, le mandat d'arrêt émis contre l’ancien président  Blaise Compaoré.   Il s’est réfugié en Côte d'Ivoire après sa chute du pouvoir en 2014, ce dernier était poursuivi dans l'affaire du meurtre de Thomas Sankara. Affaire dans laquelle il reste pourtant l'un des principaux suspects.  Vous avez dit « séparation des pouvoirs » ?

Nous y reviendrons...