CAMEROUN – CRISE POST ELECTORALE : LE SOUS PREFET DE BAFOUSSAM 1ER JOUE LA CARTE DE LA PRÉVOYANCE. AFRIK-INFORM

 

Ce 03 novembre, le sous préfet de l’arrondissement de Bafoussam premier a passé un communiqué dans lequel il exhortait les responsables d’activités commerciales à fermer à 21h précise, ceci pour garantir la sécurité publique.

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En effet, depuis quelques semaines, sur l’ensemble du territoire national, on assiste à des marches de revendications, pour protester les résultats des élections du 7 octobre dernier.

Après les manifestations de Douala et Yaoundé qui se sont soldées par les arrestations jugées arbitraires de certains manifestants, c’était au tour de la ville de Bafoussam de connaitre cette situation ce 04 novembre, et c’est dans l’optique de préserver la stabilité de son territoire, que le sous préfet de l’arrondissement de Bafoussam 1er a instauré un couvre feu.

Malgré cette prévoyance et les interdictions de ces marches qualifiées d’illégales, les manifestations pour « le respect de la vérité des urnes de Bafoussam » ont fait entendre leurs voix avec des banderoles, des pancartes, des arbres de paix, dans une marche rythmée par des chants révolutionnaires comme partout d’ailleurs.

Alors que le président élu du 7 Octobre, Paul Biya, prêtera serment certainement ce mardi 06 Novembre, la population de l’opposition continue de manifester, appelant au recomptage des voix bureau de vote par bureau de vote.  

0
0
0
s2sdefault