TOGO – POLITIQUE : LES FACILITATEURS DE LA CEDEAO ATTENDUS A LOME DANS LES PROCHAINS JOURS. AFRIK-INFORM

 

Ce mardi 06 novembre, la délégation de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition a fait son retour à Lomé, après une descente à Conakry en Guinée, ou elle a pris part à la troisième réunion du comité de suivi et de la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO pour une sortie de crise au Togo.

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

C’était en présence du Président guinéen, Alpha Conde, l’un des Facilitateurs dans la crise politique togolaise, que s’est tenu cette réunion au cours de laquelle la C14 a brillamment déroulé un exposé pour démontrer aux membres de la CEDEAO que plusieurs clauses retenues dans la feuille de route de sortie de crise au Togo, n’ont pas été respectées par le gouvernement Togolais.

Selon certaines informations, le président Guinéen Alpha Condé se serait étonné de la falsification du document de la CEDEAO par le gouvernement Togolais notamment sur la non recomposition de la commission électorale nationale indépendante (CENI), et aussi des prisonniers politiques toujours en détentions depuis plus d’un an, malgré de nombreuses marches de revendications  observées au Togo à cet effet.

A lire...TOGO-POLITIQUE : LA COALITION DES PARTIS DE L’OPPOSITION APPELLE A UNE MARCHE NATIONALE. AFRIK-INFORM

Il va s’en dire que les comptes rendus apportés par les membres du comité de suivi aux membres facilitateurs de la CEDEAO, ne reflètent en rien la situation observée sur le terrain et donc les clauses de la feuille de route de sortie de crise au Togo ne sont pas respectées, ce qui a d’ailleurs désagréablement surpris Alpha Condé.

A l’issue de ce brillant plaidoyer de la C14, le président Guinéen a annoncé l’arrivée des facilitateurs parmi lesquels lui-même, dans la capitale Togolaise cette fin de semaine ou la semaine prochaine en fonction de leur disponibilité, avec pour ambition de tirer au clair cette affaire et imposer l’application des clauses que le gouvernement Togolais a frauduleusement modifié, et surtout rendre la CENI inclusive avec la présence des représentants de la Coalition des 14 (8 représentants), conformément à la décision du Comité de suivi le 23 septembre dernier.

 

 

 
0
0
0
s2sdefault