CAMEROUN – OPINION - POLITIQUE : ELIMBI LOBE TACLE VIOLEMMENT MAURICE KAMTO. AFRIK-INFORM

 

"ATTENTION!

LE PAYS TANGUE,

LA BOURRASQUE EST VIOLENTE, ACCROCHONS NOUS À NOTRE CONSTITUTION!

OBSERVONS NOS LOIS DE MANIÈRE PURE ET IRREPROCHABLE.

Préparons nous à obéir à la constitution qui dit dans son préambule que:

TOUS LES CITOYENS CONTRIBUENT À LA DÉFENSE DE LA PATRIE.

Et la constitution ajoute dans:

Article 2

1 La souveraineté nationale appartient au peuple Camerounais qui l'exerce soit par l'intermédiaire du Président de la République et des membres du Parlement, soit par voie de référendum.

Aucune fraction du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice.

Voilà ce que nous ordonne la boussole qui doit nous montrer le cap en ce moment où le pays tangue, il nous faut reconnaitre le cap et ne pas nous perdre dans les dérives que les obscurantistes veulent nous imposer au nom du culte qu'ils vouent à un candidat de pacotille qui, du haut de sa science sans conscience, considère que son "savoir" lui autorise à piétiner les principes qui organisent le système électoral.  

Voilà donc le dieu des ethno fascistes qui, voyant que sa bêtise est indigeste, se reprend pour nous montrer maintenant que la liberté de tout faire que lui donne une agrégation en droit, lui autorise, lui le gagnant, à vouloir, au nom du pouvoir que lui confèrent les ethno fascistes, que les opérations électorales soient partiellement annulées. Quelqu'un qui a gagné demande maintenant au conseil constitutionnel qu'il ne respecte pas, d'annuler partiellement les opérations électorales? Sa très grande science l'amène maintenant à mener des combats dont le fondement échappe au commun des camerounais. Voilà les conséquences de l'ethno fascisme. (...)

CAMEROUN - SUR LA DIASPORA CAMEROUNAISE : JOËL TEUBISSI RECADRE SISMONDI BARLEV BIDJOCKA. AFRIK-INFORM

Notre peuple épris d'unité doit donc se désolidariser des combats d'arrière garde que des ethno fascistes désespérés mènent pour tenter de sauver leur entreprise politique rétrograde. Nous, peuple du changement, avons milité pour un intérêt général qui est l'avènement d'un nouvel ordre politique : ces candidats liges, cette véritable pacotille politique, ont cru qu'ils pouvaient s'emparer de nos aspirations pour disposer d'un fond de commerce politique qui allait leur permettre de nous vendre un mirage et avec cela satisfaire, qui sa conquête ethno fasciste du pouvoir, qui ses ambitions démesurées et stupides. Avec de telles divergences dans les motivations profondes, ces  candidats diaboliques nous donnent maintenant les vrais raisons de leur incapacité à se donner la main, à travailler ensemble:

Ils nous montrent qu'ils n'ont jamais eu un intérêt commun qui est celui du peuple du changement. Laissons les donc à leurs combats.

Le candidat aux ambitions démesurées, véritable manipulateur des frustrations de notre jeunesse, nous a conduit à notre seizième échec: laissez-le se battre seul pour atteindre ses petits calculs et surtout laissez-le jouir déjà de la fortune qu'il s'est constitué sous le fallacieux prétexte de rechercher notre bien.

NOTRE BIEN SE TROUVAIT DANS UNE STRATÉGIQUE: CELLE DE LA PLATEFORME D'UNION DE L'OPPOSITION.

Il l'a sabordée sur l'hôtel d'un fauteuil de président qu'il se voyait déjà entrain d'occuper.

L'ethno fasciste qui pour cacher son véritable visage, a organisé une cyber milice chargée de faire taire toutes les voix qui s'opposeraient au programme funeste, ce minable politicien qui, aveuglé par l'espoir de porter sa tribu au pouvoir pour écraser les autres, n'a pas vu les 360 stades où devait se jouer ce match d'un genre spécial, il n'a vu que le penalty qu'il allait tirer dans son stade virtuel disposant d'un goal alors que  le vrai match se joue sur 360 stades qui ont 24988 goal, ce candidat potiche, vénéré par des obscurantistes qui ont oublié l'un des 7 péchés capitaux de l'HOMME selon Gandhi: L'INSTRUCTION SANS TRANSFORMATION DE L'INDIVIDU, ce candidat disais-je nous montre qu'il n'est pas heureux pour notre peuple de se livrer points et pieds liés entre les mains des candidats sans véritable carrure politique, des individus dont la modicité de l'expérience politique prédispose à patauger dès la moindre bourrasque, c'est ce candidat qui a mis toute sa science au service du sabordage de la plateforme d'union de l'opposition qui restera, et pour toujours, la seule stratégie viable pour vaincre le régime Biya. Il faut donc le laisser dans son combat d'arrière garde, laissons le seul dans son combat contre une hydre qu'il a contribué à créer, dont il a jouit sept ans durant alors que nous sonnions le tocsin et nous pliions sans rompre sous les coups de son maître d'hier, laissons ce maudit candidat dans ses errements pour qu'il apprenne que: "" Tu as beau te lever très tôt, tu trouves que la route t'a précédé""

LAISSONS CEUX QUI AGISSAIENT POUR LA SUPRÉMATIE DE LEUR ETHNIE, FAIRE SEUL LEUR COMBAT D'ARRIÈRE GARDE.

LAISSONS LES APPRENTIS AMBITIEUX QUI CROYAIENT REFAIRE LE MONDE, APPRENDRE À LEUR DÉPEND QUE L'ORGUEIL EST LA MATRICE DE LA DOULEUR.

TOUS, ILS APPRENDRONT QUE L'ETHNOFASCISME ET L'INDIVIDUALISME N'ONT JAMAIS ÉTÉ FÉDÉRATEUR.

 

 PENSONS À LA SOMALIE QUI A DISPARUE.!

JE VOUS AVAIS DIT,

JE VOUS DIT ENCORE MAINTENANT."

 

Elimbi lobe

0
0
0
s2sdefault