VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
http://www.infinixmobility.com/cm
http://www.infinixmobility.com/cm

RDC-PRÉSIDENTIELLE 2018 : LES CONGOLAIS PRIVÉS DE MOYENS DE COMMUNICATION AU LENDEMAIN DE L'ÉLECTION. AFRIK INFORM

Information
02 janvier 2019

RDC-PRÉSIDENTIELLE 2018 : LES CONGOLAIS PRIVÉS DE MOYENS DE COMMUNICATION AU LENDEMAIN DE L'ÉLECTION. AFRIK INFORM

 

À l'approche de la proclamation des résultats prévue pour ce dimanche, l'accès à Internet et aux autres moyens de communication sont perturbés en république démocratique du Congo. Une situation qui a alertée la communauté internationale, qui demande un rétablissement immédiat.

 

Par Abdoulaye Raman (stagiaire)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ce mardi certains  pays européens, les USA et l'UE ont demandé au gouvernement congolais de faire en sorte que l'accès à Internet et aux autres moyens de communication soient possibles pour éviter un soulèvement des populations. « Nous demandons au gouvernement de ne pas bloquer les moyens de communication et notamment l'accès à Internet ainsi que les médias », ont écrit les représentants de l'UE et des USA à Kinshasa. En effet, internet est coupé dans ce pays depuis le 31 Décembre, et les opérateurs de téléphonie en rdc affirment qu'ils ont reçu cette instruction du gouvernement qui jusqu'ici n'a pas fait une note officielle à cet effet. Et d'après jean cliff davy oko, « Ces élections générales en RDC seront entachées d'irrégularités. Et cela va sans dire que dans les prochains jours, les contestations viendront de partout. La privation du droit à la communication discrédite les résultats et partout tout le processus électoral. Le Congo-Brazzaville paie aujourd'hui le prix avec des institutions qui vacillent et la démocratie va de plus en plus mal. »

RDC - PRESIDENTIELLE 2018 : MARTIN FAYULU PREND LARGEMENT LA TETE SELON LES RÉSULTATS PROVISOIRES. AFRIK-INFORM

Si pour certains congolais supporter du régime en place il s'agissait simplement d'une perturbation normale, cette situation a désormais crée un climat de suspicion de fraude électorale dans le pays depuis les déclarations des entreprises en charge de la téléphonie, surtout qu'il y'a quelques jours seulement, emmanuel Shadary, candidat et dauphin du président sortant Joseph kabila, annonçait déjà sa victoire à la présidentielle, alors que le vote se poursuivait encore, et agissant contre les recommandations de la loi qui voudrait que seule la commission en charge des élections en RDC soit habilitée à proclamer les résultats.

Rappelons ici que les résultats de l'élection seront connus ce dimanche et l'accès à Internet pour le moment est indispensable pour tous les citoyens qui sont dans l'attente des résultats.

0
0
0
s2sdefault