VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
http://www.infinixmobility.com/cm
http://www.infinixmobility.com/cm

RDC – POLITIQUE : JOSEPH KABILA LIBÈRE LES PRISONNIERS POLITIQUES. AFRIK-INFORM

Information
05 janvier 2019

RDC – POLITIQUE : JOSEPH KABILA LIBÈRE LES PRISONNIERS POLITIQUES. AFRIK-INFORM

 

Ce vendredi 04 Janvier, près de 200 prisonniers politiques ont été libérés, respectant ainsi la promesse faite par le président sortant Joseph Kabila, lors de son message de vœux au peuple congolais le 31 Décembre dernier.

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En effet, détenus pour contestation du pouvoir du président Joseph kabila, ils ont été plus de 200 à avoir quittés les centres pénitenciers, et le processus de libération devrait continuer. Parmi eux, un ancien député de l’opposition membre du parti UDPS, placé en détention depuis novembre 2017 pour injure publique contre le chef de l’état congolais, a présenté sa joie et son soulagement. « J’ai passé 14 mois en prison sans avoir rien fait, mais je suis quand même content parce que la grâce présidentielle est venue soigner les maux et les plaies. J’accepte je suis gracié par le président de la république », a déclaré Gérard Mulumba aux micros des journalistes qui l’ont approché.

Plusieurs autres ont également bénéficié de cette grâce présidentielle, parmi lesquels, un Belge au nom d’Erick Kikunda, qui a passé 9 ans en détention, accusé de port illégal d’arme à feu et d’incitation à l’insurrection. Il a immédiatement été expulsé du territoire congolais.

A lire...RDC-PRÉSIDENTIELLE 2018 : LES CONGOLAIS PRIVÉS DE MOYENS DE COMMUNICATION AU LENDEMAIN DE L\'ÉLECTION. AFRIK INFORM

Si certains ont cette chance d’être libérés par la grâce présidentielle à eux accordée, beaucoup d’autres dont les cas sont jugés emblématiques et libérales par l’accord de saint-sylvestre, vont rester en détention, ce qui crée du côté de l’opposition une contestation, stipulant que le pouvoir en place ne respecte pas cet accord, étant donné que certains leaders de l’opposition sont toujours en détention, espérant être eux aussi graciés. Le ministre congolais de la justice, Alexis NTAMBWE MWAMBA a par ailleurs tenu à rappeler qu’ « Il n'existe pas de cas emblématiques. Il n'y a que des gens qui étaient en conflit avec la loi et qui ont été condamnés parce qu'en conflit avec la loi... Ils ont purgé leur peine et ils méritaient de passer par la prison. »

0
0
0
s2sdefault