SUPPORTER N °1 DU FOOTBALL
VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT

RDC – PRÉSIDENTIELLE 2019 : MARTIN FAYULU VAINQUEUR D'APRÈS LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE. AFRIK-INFORM

Information
18 janvier 2019

RDC – PRÉSIDENTIELLE 2019 : MARTIN FAYULU VAINQUEUR D'APRÈS LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE. AFRIK-INFORM

 

Ce jeudi 17 Janvier, la CENCO (Conférence Épiscopale Nationale du Congo) a envoyé un premier rapport détaillé des résultats du scrutin présidentiel qui s’est déroulé il y’a quelques semaines, et dont les résultats provisoires rendus publics par la CENI donnaient le candidat Félix Tshisékédi vainqueur.

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Un document d’une quinzaine de pages qui renseigne dans les moindres détails sur les résultats des urnes, et qui donne le candidat Martin Fayulu vainqueur avec une majorité écrasante. La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) s'était jusque-là limitée à prendre acte des résultats de la présidentielle et à affirmer au lendemain du scrutin et devant le Conseil de sécurité que ces derniers ne correspondaient pas à la vérité des urnes. Désormais les évêques étayent leur propos.

Un document avec des tableaux à l’appuie la CENCO a publié le comptage parallèle des voix qu’elle a effectué dans les 26 provinces que compte la RDC et dans toutes les circonscriptions, D'abord sur un échantillon de 10,72 % des bureaux de vote, puis sur 42,92 % des suffrages exprimés. Enfin, dernier niveau de vérification, les résultats sur 71,53 % des votes. Martin Fayulu arrive toujours en tête dans ces documents avec 62%, ensuite Félix Tshisékédi et Emmanuel Ramazani shadary avec respectivement 16,93% et 16,88% des voix.

A lire...RDC - ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES : UN MEMBRE DE LA CENI DIT DÉTENIR LA PREUVE DE LA VICTOIRE DE FAYULU. AFRIK-INFORM

La CENCO affirme que pour avoir la précision sur le comptage de ces voix, elle avait engagé un travail dans ce sens depuis 2015 avec des techniciens spécialisés dans le comptage des votes, qui a leur tour ont formés près de 40.000 jeunes qui ont servis d’observateurs pendant cette élection présidentielle, 7 886 observateurs ont été chargés de se concentrer uniquement sur le comptage des votes de la présidentielle dans leurs bureaux pour dégager cette première photographie du vote sur 10 % des bureaux. Des tendances confirmées ensuite avec les deux autres échantillons.

Pour renchérir ses propos, elle affirme également que plusieurs autres pays à l’instar du Ghana, du Nigeria et de la côte d’ivoire, ont fait recours à cette technique pour renforcer la crédibilité des résultats, mais le problème avec le cas de la RDC est que les résultats publiés par la CENI ne correspondent pas du tout à celle de la CENCO, ce qui pousse les évêques à demander un recomptage des voix bureau de vote par bureau de vote. Ce n’est donc pas une surprise si l’UA a demandé l’annulation de la publication définitive des résultats.

0
0
0
s2sdefault