INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES
LE SMARTPHONE QU'IL VOUS FAUT

RDC – PRÉSIDENTIELLE 2019 : LE MINISTRE DE LA COMMUNICATION S’OPPOSE A LA MISSION DE L’UNION AFRICAINE. AFRIK-INFORM

Information
18 janvier 2019

RDC – PRÉSIDENTIELLE 2019 : LE MINISTRE DE LA COMMUNICATION S’OPPOSE A LA MISSION DE L’UNION AFRICAINE. AFRIK-INFORM

 

Ce jeudi 17 Janvier, l’union africaine a pris de court la république démocratique du congo et a annoncé l’envoi d’une délégation de très haut vol à kinshasa, demandant à la cours constitutionnelle la « suspension » de la proclamation des résultats définitifs, ce qui ne plait pas au ministre de la communication qui s’offusque à cet effet.

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

La délégation de l’Union Africaine qui se rendra ce lundi en RDC pour séance de travail sera constituée du président de la Commission de l'UA, le Tchadien Moussa Faki, et le président en exercice de l'UA, le chef de l'Etat rwandais Paul Kagame, dont le pays entretient des relations complexes avec son grand voisin, a annoncé cette commission dans un communiqué rendu public ce jeudi.

Une décision de l’Union Africaine qui visiblement ne plait pas au porte-parole du gouvernement et ministre de la communication congolais Lambert Mende qui a déclaré au micro de l’AFP que "La Cour est indépendante, et de nous et de l'Union africaine… Je ne sais pas s'il y a des pays où on peut interférer comme ça dans une procédure légale". Il d’ailleurs ajouté que bien que l’union africaine soit la bienvenue sur le territoire congolais, le processus post-électoral restera inchangé : "Je ne pense pas qu'il appartienne au gouvernement ou même à l'Union africaine de dire à la Cour ce qu'elle doit faire", a-t-il ajouté.

A lire...RDC – PRÉSIDENTIELLE 2019 : MARTIN FAYULU VAINQUEUR D\'APRÈS LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE. AFRIK-INFORM

Si les travaux de l’union africaine sont normalement menés, on risquera une fois de plus d’assister à la modification du calendrier électoral en RDC et ceci suite à la contestation de Martin Fayulu, soutenu par la CENCO, et la proclamation de la victoire provisoire de Félix Tshisékédi par la CENI, institution qui depuis lors, ne fait pas la pluie et le beau temps dans le pays. Il est à rappeler que la prestation de serment du nouveau président de la république devra se tenir normalement ce mardi 20 Janvier, selon le calendrier de la commission électorale.

0
0
0
s2sdefault