VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
http://www.infinixmobility.com/cm
http://www.infinixmobility.com/cm

CAMEROUN – POLITIQUE : L’ONU DEMANDE AU CAMEROUN DE RESPECTER LA LIBERTÉ DE RÉUNION ET D’ENGAGER UN DIALOGUE POLITIQUE INCLUSIF. AFRIK-INFORM

Information
30 janvier 2019

CAMEROUN – POLITIQUE : L’ONU DEMANDE AU CAMEROUN DE RESPECTER LA LIBERTÉ DE RÉUNION ET D’ENGAGER UN DIALOGUE POLITIQUE INCLUSIF. AFRIK-INFORM

 

Depuis 24h l’atmosphère politique au Cameroun est très tendue après l’arrestation du leader du MRC ainsi que 75 autres personnes par les forces de l’ordre. Depuis hier, les organisations internationales et autres médias étrangers ne cessent d’appeler à la libération des membres de ce parti politique. L’ONU vient par une réaction, de réagir en interpelant le pouvoir de Yaoundé à respecter la liberté de réunion et d’engager un dialogue politique inclusif.

Par Romaric Tenda

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Arrêtés hier au domicile d’Albert Nzongang, Maurice KAMTO et ses militants ont été transférés très tôt ce matin vers la direction de la police judiciaire de Yaoundé. Une arrestation qui met le pays en branle, avec de nombreux appels à la libération des détenus. Plus tôt c’est Amnesty International qui réclamait la libération immédiate de l’opposant et ses camarades, en appelant le gouvernement à respecter les droits liés aux libertés de manifester. Même son de cloche de l’ONU qui vient de demander au gouvernement de M. BIYA d’engager en plus du respect de la liberté de réunion, un dialogue politique inclusif. Retrouvez ici, l’intégralité de la réaction de l’organisation des nations-unies :

A lire...ÉDITO - JE MARCHE DONC JE SUIS : LA FAIM DE MANIFESTER. AFRIK-INFORM

 «En réponse aux questions sur la situation au Cameroun, l'ONU est préoccupée par les informations faisant état de violences et de recours à la force par les forces de sécurité lors des manifestations à Douala de ces derniers jours. Nous condamnons les actes de violence perpétrés dans les ambassades du Cameroun à Paris et à Berlin.

L'ONU est également préoccupée par l'arrestation de M. Maurice Kamto, dirigeant du Mouvement de la Renaissance du Cameroun et de certains membres de son parti, qui aurait eu lieu hier. L'ONU appelle les autorités camerounaises à respecter la liberté de réunion, d'association et d'expression et insiste sur la nécessité de faire preuve de retenue de la part de tous les acteurs politiques.

Le Secrétaire général réaffirme qu'il est nécessaire que toutes les parties prenantes camerounaises s'engagent dans un dialogue politique inclusif et authentique afin de relever les défis auxquels le pays est confronté. Les Nations Unies sont prêtes à soutenir de tels efforts »

0
0
0
s2sdefault