SUPPORTER N °1 DU FOOTBALL
VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT

TOGO – POLITIQUE : PLUS DE 500 PRISONNIERS POLITIQUES BIENTÔT LIBRES. AFRIK-INFORM

Information
04 février 2019

TOGO – POLITIQUE : PLUS DE 500 PRISONNIERS POLITIQUES BIENTÔT LIBRES. AFRIK-INFORM

 

Près de 500 détenus, dont certains condamnés pour des faits de violences lors de manifestations politiques, vont recouvrer la liberté. Un geste d’apaisement après des mois de crise politique, qui aura connu la multiplication des manifestations de la population, portées par la coalition C14.

Par Yves Konan Camara

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

En effet, depuis le début de la crise politique au Togo en 2015, plusieurs personnes ont été arrêtées lors des manifestations de l’opposition pour avoir soutenues les manifestants qui réclamaient la fin du régime cinquantenaire. Tandis que la Coalition des 14 partis de l’opposition exigeait la libération de tous les détenus, les autorités de Lomé les libérèrent au compte-gouttes. Dans les négociations entre le pouvoir et la Coalition pour la réalisation des reformes, les prisonniers politiques apparaissaient de plus en plus comme un nouveau pont créé de toute pièce par le pouvoir de Faure Gnassingbé, à ses propres fins stratégiques.

A lire...TOGO – SOCIÉTÉ : LE GOUVERNEMENT COMMUNIQUE ENFIN SUR LES SOLDATS TOGOLAIS SAUVÉS D’UN LYNCHAGE AU GHANA. AFRIK-INFORM.COM

Mais le gouvernement Togolais a annoncé qu’il relâchera les prisonniers politiques, ils sont près de 500 détenus au total. Certains ont déjà retrouvé leur liberté.  Les responsables de la coalition de l’opposition se sont félicités de ces annonces. « Il faut saluer cette démarche du président de la République. Je suis heureux pour ceux qui sont sortis », a déclaré dimanche au micro d’une radio privée Nathaniel Olympio, l’un des membres de la coalition. Mais il réclame davantage. A l’écouter, une centaine de personnes incarcérées pour des faits liés aux troubles politiques seraient toujours emprisonnés. M. Olympio souhaite un élargissement global. C’est dire que malgré les efforts positifs posés par le gouvernement, il en faut plus pour gagner la crédibilité auprès de l’opposition.

 

0
0
0
s2sdefault