SUPPORTER N °1 DU FOOTBALL
VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT

CAMEROUN – POLITIQUE : LETTRE OUVERTE DE JEAN MARC NGOSS À SON EXCELLENCE PAUL BIYA PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN. AFRIK-INFORM

Information
06 février 2019

CAMEROUN – POLITIQUE : LETTRE OUVERTE DE JEAN MARC NGOSS À SON EXCELLENCE PAUL BIYA PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN. AFRIK-INFORM

 

Excellence monsieur le président de la république du Cameroun, au moment de votre existence ou le temps a plus que jamais une valeur incommensurable, je vous invite très humblement à prendre positivement langue avec l'histoire afin de faire tout ce qui est humainement possible pour pacifier entièrement notre cher et beau pays.

En effet, je vous invite à recevoir en audience publique dans votre palais tous les acteurs potentiels pouvant apporter du leur dans le retour à l'harmonie sociale dans notre pays, plus précisément ceux mis aux arrêts ce qui, ne sera nullement une faiblesse de votre part mais tout au contraire un grand signe de puissance, de cohérence quand on vous sait mendiant de la paix.

excellence, notre pays va de plus en plus mal, nos compatriotes agonisent, craignent l'accomplissement généralise des affrontements fratricides prédit sur notre nation, le mal être atteint des proportions inquiétantes, des hold up sur le futur se font aux yeux et aux sus de tous, mais malgré tout, le peuple veut espérer et la,  toute petite lueur d'espoir est la bienvenue et perçu comme une grâce divine visant à sauver son peuple qui à l'heure où je vous parle ne sait plus à quel saint se vouer.

Parce que certains naissent pour hériter et d'autres se battent pour exister, y a t-il la une égalité de chances? Non!

Excellence vous disiez dans une de vos allocutions ce qui suit: "nous ne fermons pas la porte à ceux qui ne partagent pas nos points de vue sur la conduite des affaires de l'état mais, nous récusons la force comme mode d'action politique comme cela est parfois le cas"

Excellence, les chinois dont vous êtes si proches nous enseignent que: "c'est une force que d'être fort et de passer pour un faible devant un moins fort" comme quoi, passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fins gourmets.

Excellence, fort de ce qui précède, qu'il me plaise de vous dire que, des fils du Cameroun sont aux arrêts, du fait de leurs convictions politiques, sociologiques, anthropologiques, de leur volonté de se faire entendre par vous etc... Vous qui incarnez la nation et êtes le fédérateur de toutes les composantes sociologiques, ethniques, claniques, féodales etc...Recevez-les, écoutez-les.

Je vous prie au nom de tous les quarantistes (militants du parti de l'esprit d'avril 48 "pea 48")en mon nom propre, de prendre la communauté nationale et internationale à témoin en  faisant table rase du passé à tort ou à raison  parce que rien ne vaut la paix, puis promulguer une loi d'amnistie générale à l'endroit de, nos frères du parti politique mouvement pour la renaissance du Cameroun (mrc) impliques de près ou de loin dans les tensions sociopolitiques que traverse notre pays en ce moment, de nos frères mis en cause dans la regrettable crise dite  anglophone n'ayant pas  ôte la vie directement à un agent des forces du maintien de l'ordre, cette diaspora qui dans un élan de colère a saccage  certaines de nos ambassades (chose regrettable que nous décrions et condamnons fermement).

Excellence, la fête de la jeunesse qui se célèbre le 11 février vous offre le prétexte s'il en est besoin d'agir loin de toutes influences des bulletins de renseignements parfois orientes à dessein, qui vous peignent toujours les autres comme étant l'enfer.

Excellence monsieur le président de la république, nul n'a jamais été éternellement fort, parce que gérer c'est prévoir et prévoir c'est anticiper, donner l'opportunité à vos enfants de vivre demain dans cette nation sans subir le courroux de leurs compatriotes qui les en voudront sous le prétextes qu'ils, furent victimes de votre laxisme et de cette mal gouvernance que vous aviez vous même décrié dans une adresse à la nation le 31 décembre 2013 ou vous stigmatisiez la médiocrité des ressources humaines qui ont constitués vos gouvernement successifs.

Excellence, au nom de la paix sociale, recevez le professeur Maurice kamto, sissuku ayuk tabe, une délégation de notre diaspora, mancho bibixy et leurs co accuses afin de mettre en place, le socle pour la tenue d'un grand dialogue national inclusif comme l'a fait récemment votre "fils politique" et collègue le président Ali bongo ondimba du Gabon.

On ne mange pas la paix diront certains mais, force est de dire que, rien ni aucune stratégie de développement durable ne peut décoller sans la paix.

Excellence, rien de bon et de perron ne peut s'effectuer sans la paix sociale dans un monde où nul ne choisit sa race, famille nucléaire ou sa tribu.

Monsieur le président de la république le Cameroun vous regarde, le peuple croit encore qu'il est possible de retrouver l'accalmie sociale.

Ne soyez pas un tueur de rêves car les déserts arabes, les océans du monde, les balles des fusils, la corruption, le népotisme, les petits calculs politiciens le font déjà assez bien.

Parce que mieux vaut la fin d'une chose que son commencement, rapatriez la dépouille du feu président Ahmadou Ahidjo, en décrétant une journée de deuil national qui sera dédiée à lui, à  nos pères fondateurs ainsi qu'à tous les martyrs constituants aujourd'hui le Cameroun mystique et profond.

Excellence monsieur le président de la république, audience, loi d'amnistie, dialogue national inclusif, journée de deuil national constituent à n'en point douter la recette susceptible de redonner à tous et à toutes la joie d'appartenir à notre grande nation qui chaque jour qui passe avec son lot d'évènements, fait de nous la risée du monde.

Sauvons notre peuple qui n'a que trop souffert car, comme j'aime souvent à le dire, quand un camerounais tombe c'est un drame et quand plusieurs tombent, c’est une catastrophe.

Excellence, voyez en cette interpellation, cette démarche, ma contribution en ma qualité de mpodol et prochain chef de l'état du Cameroun, loin de toute laudation ou calcul politicien visant à la mise en place d'un strapontin sociopolitique.

Excellence, espérant retenir votre très haute attention, puisse allah soub'hannallah vous inspirer, vous protéger tout en vous donnant la force pour tout réparer au profit de notre bienêtre collectif.  

Qu’Allah soub'hannallah nous protège et bénisse le Cameroun.

Mpodol président jean marc ngoss président national du parti de l'esprit d'avril 48 (PEA 48).

0
0
0
s2sdefault