INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES
LE SMARTPHONE QU'IL VOUS FAUT

NIGERIA – POLITIQUE : L’ARMEE AFFIRME AVOIR DÉMASQUÉ UN PLAN DE FRAUDE DES ELECTIONS DU 23 FÉVRIER PROCHAIN. AFRIK-INFORM

Information
19 février 2019

NIGERIA – POLITIQUE : L’ARMEE AFFIRME AVOIR DÉMASQUÉ UN PLAN DE FRAUDE DES ELECTIONS DU 23 FÉVRIER PROCHAIN. AFRIK-INFORM

 

Ce mardi 19 février sur son compte officiel tweeter, l’armée nationale Nigériane a affirmé avoir découvert un plan de sabotage et de fraude des élections présidentielles et législatives du 23 Février prochain.

Par Yves Konan Camara

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   

« Des renseignements crédibles à la disposition du QG 6 Div NA ont mis au jour un plan diabolique de la part d’acteurs politiques visant à armer et parrainer les scélérats. Ils porteront l’uniforme pour tromper la vigilance des forces de sécurité afin de provoquer un chaos aux bureaux de vote », peut-on lire dans une déclaration de ce mardi 19 février.

Un communiqué qui fait froid au dos à seulement 5 jours de l’échéance, et qui précède la recommandation du président sortant et candidat à sa propre succession Buhari, qui avait demandé à l’armée de se montrer sévère envers « les fraudeurs ». « J’ai déjà ordonné à la police et à l’armée d‘être sans pitié. Nous n’allons pas être tenus pour responsables (…) pour ceux qui décident de voler des urnes, ou utilisent des criminels pour perturber le scrutin » a déclaré le chef de l’État lors d’une réunion de son parti le Congrès des progressistes (APC) retransmise à la télévision nationale.

A lire...NIGERIA – ECONOMIE ; LE REPORT DE L’ELECTION FAIT PERDRE 1.5 MILLIARDS DE DOLLARS AU PAYS. AFRIK-INFORM

Des déclarations du président sortant qui bien entendu ont été considérées par l’opposition comme une stratégie pour créer la diversion afin de mieux conserver son pouvoir par quelques moyens que ce soit, surtout que dans la plupart des pays africains, l’armée a toujours joué un grand rôle dans la conservation du pouvoir. Reportées le 16 février pour « des problèmes logistiques », par la commission électorale indépendante (INEC) les élections générales ont été fixées au 23 février.

0
0
0
s2sdefault