VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
http://www.infinixmobility.com/cm
http://www.infinixmobility.com/cm

CAMEROUN – POLITIQUE : LE PRESIDENT DE LA COMMISSION DES AFFAIRES ETRANGERES DU CONGRES DES ETATS-UNIS PLAIDE POUR MAURICE KAMTO. AFRIK-INFORM

Information
12 mars 2019

CAMEROUN – POLITIQUE : LE PRESIDENT DE LA COMMISSION DES AFFAIRES ETRANGERES DU CONGRES DES ETATS-UNIS PLAIDE POUR MAURICE KAMTO. AFRIK-INFORM

 

Depuis l’arrestation du leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) après les marches « blanches » organisées le 26 Janvier au Cameroun, la communauté internationale s’indigne et met un peu plus de pression sur le gouvernement de Yaoundé pour la libération de Maurice Kamto.

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En effet, il y’a une semaine plus précisément le 4 mars, le sous-secrétaire d’état américain tibor Nagy, plus affectueusement surnommé « monsieur Afrique », réclamait la libération de Maurice Kamto et de ses militants arrêtés dans le cadre de cette marche pacifique. Peu de temps après c’était au tour de l’union Européenne, qui ne s’était pas privée d’adresser une note dans laquelle elle exigeait la libération de ces derniers, et le respect des lois par le gouvernement, cette fois ci c’est au tour du Président de la Commission des Affaires Etrangères à la Chambre des Représentants au Congrès américain, Eliot Lance Engel, de prendre le taureau par les cornes, pour rappeler au pouvoir de Yaoundé qu’une collaboration bilatérale entre les deux pays ne peut se faire aisément alors qu’au Cameroun, les droits du citoyen ne sont pas respectés.  

A lire...CAMEROUN – SOCIÉTÉ : UNE ASSOCIATION DES VICTIMES DE LA CRISE ANGLOPHONE PORTE PLAINTE CONTRE LES « AMBAZONIENS ». AFRIK-INFORM

Pourtant attendu au Cameroun le 17 Mars prochain, Eliot Lance Engel a envoyé une correspondance au sous-secrétaire d'Etat Américain aux Affaires Africaines, Tibor Nagy, sur la situation du Cameroun dont l’intégralité ci-dessous :

« En prévision de votre prochain voyage au Cameroun, je vous écris pour exprimer mon souci pour Maurice Kamto, Président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) et ancien candidat à l'élection présidentielle camerounaise.

Comme vous le savez, M. Kamto a été arrêté le 28 janvier 2019 et est actuellement détenu dans la prison centrale de haute sécurité de Kondengui, un lieu qui fait l'objet des critiques internationales pour ses conditions de détention et son surpeuplement. Son arrestation et les reports d'audience ultérieurs font partie d'une tendance beaucoup plus large à criminaliser la dissidence et à persécuter les ennemis présumés du président Biya.

De plus, M. Kamto n'est qu'un des prisonniers politiques parmi les centaines au Cameroun qui risquent bientôt la peine de mort, ce qui est révélateur d'une rapide restriction de l'espace de liberté de parole et de l'opposition politique(…)

(…)Comme vous avez servi au Cameroun plus tôt dans votre carrière, vous pouvez partager mon inquiétude quant à la trajectoire actuelle du pays avec l'insurrection dans la région anglophone, l'interdiction des manifestations publiques qui ont suivi l'élection imparfaite d'octobre 2018, ainsi que l'arrestation massive de manifestants et journalistes en janvier 2019. Je félicite l'Ambassadeur Barlerin pour son leadership face à ces problèmes en cette période difficile et espère que les États-Unis pourront travailler efficacement avec leurs partenaires au Cameroun, dans le reste de l'Afrique et en Europe pour assurer un meilleur avenir au peuple camerounais…. ».

Pour l’instant, l’affaire Kamto et ci est toujours en cours et commence à avoir des résultats positifs, étant donné que ce Lundi 11 Mars, 11 militants du parti arrivé second à la dernière présidentielle, ont été libérés après qu’aucune charge ne soit prouvée contre eux.

0
0
0
s2sdefault