VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
http://www.infinixmobility.com/cm
http://www.infinixmobility.com/cm

EGYPTE - POLITIQUE : LES TENSIONS POLITIQUES EN LIBYE ET AU SOUDAN AU COEUR DE DEUX SOMMETS AFRICAINS D’URGENCE. AFRIK-INFORM

Information
23 avril 2019

EGYPTE - POLITIQUE : LES TENSIONS POLITIQUES EN LIBYE ET AU SOUDAN AU COEUR DE DEUX SOMMETS AFRICAINS D’URGENCE. AFRIK-INFORM

 

Ce mardi 23 avril, deux sommets africains d’urgence seront à l’ordre du jour en Egypte. Il s’agira de mettre un accent sur les situations au Soudan et en Libye. Ces sommets seront dirigés par le Président Egyptien Abdel Fattah al-Sissi, président en exercice de l’Union Africaine (UA).

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dans le programme de cette journée en Egypte, le premier sommet concernera le cas du Soudan, ou malgré la destitution et l’incarcération de l’ancien président par l’armée Soudanaise, les contestations populaires se poursuivent. Pour cause, le général Abdel Fattah Abdelrahman Burham qui dirige actuellement le conseil militaire de transition, ne fait pas l’unanimité. Le peuple Soudanais mobilisé réclame un gouvernement civil. Il est à rappeler également que plusieurs pays arabes dont l’Egypte, ont apporté leur soutien au général Fattah.

A lire...SOUDAN – POLITIQUE : LA POPULATION ROMPT LE DIALOGUE AVEC L’ARMEE. AFRIK-INFORM

Le second sommet portera sur la situation en Libye où le chef de l’Armée nationale libyenne, le maréchal Khalifa Haftar, a lancé depuis trois semaines une vaste offensive contre Tripoli tenue par le gouvernement d’union nationale, soutenu par la communauté internationale. Il a également bénéficié du soutien implicite de l’Egypte et de l’Arabie Saoudite, alors que Tripoli est soutenue par le Qatar et la Turquie. Une centaine de morts a déjà été enregistrée. Le conseil de sécurité de l’ONU a du mal à statuer sur la situation, car les idées sont divergentes.  Malgré les appels à la trêve qui ont été lancés par les Nations Unies, les tensions vont croissantes.

On notera la présence des présidents de l’Afrique du Sud, du Tchad, de la République démocratique du Congo, du Rwanda, de Djibouti et de Somalie, ainsi que de hauts responsables éthiopiens, sud-soudanais et le président de la commission de l’UA.

0
0
0
s2sdefault