INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES
LE SMARTPHONE QU'IL VOUS FAUT

SÉNÉGAL – POLITIQUE : AUTOCRATIE- MACKY SALL ANNONCE LA SUPPRESSION DU POSTE DE PREMIER MINISTRE. AFRIK-INFORM

Information
04 mai 2019

SÉNÉGAL – POLITIQUE : AUTOCRATIE- MACKY SALL ANNONCE LA SUPPRESSION DU POSTE DE PREMIER MINISTRE. AFRIK-INFORM

 

Ce Samedi 4 Mai, les députés Sénégalais ont adopté une réforme constitutionnelle devant aboutir à la suppression du poste de premier ministre. Une décision de la majorité parlementaire qui a semé le trouble à l’assemblée ce jour entre les députés du parti au pouvoir et ceux de l’opposition. Et qui ferait de l'actuel président un petit roi.

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Il fallait obtenir au moins 99 voix pour voir valider cette loi sollicitée par le président Sénégalais. A l’issue du vote, il aura obtenu 124 votes contre 7 pour l’opposition et 7 pour l’abstention. Un résultat prévisible, étant donné que le parti de Macky Sall est majoritairement représenté au parlement.

Pour les membres du parti au pouvoir, il s’agit d’aider le président en exercice à mieux se concentrer sur les différents points importants de son programme politique à savoir : créer 1 million d’emploi, et bâtir 100.000 logements. Ils estiment que le mandat présidentiel qui est désormais passé de 5 à 7 ans, est la cause de cette décision, qui va amener le président Macky Sall à prendre plus rapidement ses responsabilités sans avoir à attendre les comptes rendus du premier ministre.lire

A lire...SÉNÉGAL: MACKY SALL DISQUALIFIE SES ADVERSAIRES ET PRÉPARE SA RÉÉLECTION. AFRIK-INFORM

Pour l’opposition, cette loi est une façon de faire du président Macky Sall un « roi ». Ils estiment qu’elle a été votée sans concertation et n’a jamais été évoquée durant la campagne électorale. L’opposition atenté de repousser le vote, mais a été confrontée à la réalité politique et à cette large majorité présidentielle. Ce fut un très long débat houleux qui aura duré plus de 7h de temps. Le président Macky Sall ayant acquis gain de cause, signera dans les prochains jours ce décret afin de le rendre public pour application immédiate. On s’attend donc dans les prochains jours, à un « bouleversement ministériel ».

0
0
0
s2sdefault