INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES
LE SMARTPHONE QU'IL VOUS FAUT

MAURITANIE – POLITIQUE : LES OPPOSANTS DÉNONCENT LES ARRESTATIONS ARBITRAIRES DE LA POLICE. AFRIK-INFORM

Information
25 juin 2019

MAURITANIE – POLITIQUE : LES OPPOSANTS DÉNONCENT LES ARRESTATIONS ARBITRAIRES DE LA POLICE. AFRIK-INFORM

 

Ce lundi 24 juin, les militants des partis de l’opposition ont eu des fortes confrontations avec les forces de maintien de l’ordre dans les quartiers de la ville de Nouakchott. Des altercations qui ont conduit à plusieurs arrestations, et à la destruction des quartiers généraux de Biram Dah Abeid et Kane Hamidou Baba, principaux instigateurs d'une futur marche de protestation.

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En effet, au lendemain de la victoire du candidat au pouvoir Mohamed Ould Ghazouani au premier tour de l’élection présidentielle, quatre candidats de l’opposition se sont constitués afin de contester cette décision de la commission électorale mauritanienne. Ils se sont réunis lundi dernier au quartier général du candidat Biram Dah Abeid, afin de fixer une date à laquelle se tiendra une marche de protestation.

C’est donc pendant cette réunion que la police Mauritanienne est intervenue question d’empêcher cette initiative jugée anti-démocratique par le ministère de l’Intérieur, qui affirme qu’aucune demande d’autorisation de manifester n’a été déposée auprès des autorités. Une intervention jugée liberticide par ces leaders de l’opposition, à l’instar de kane Hamidou Baba qui a déclaré que la police a vandalisé le siège de Biram Dah Abeid qui abritait en ce moment ce meeting, alors que personne ne s’est opposé à son intrusion. « La police est venue chargée gratuitement des gens qui n'étaient même pas en mouvement, qui étaient dans le siège, et d'autres qui étaient en face du siègeIl n'y avait aucun grabuge à l'extérieur. Nos ordinateurs sont cassés, des tables et des chaises ont été renversées et brisées. » Raconte le candidat Kane Hamidou Baba.

A lire...MAURITANIE : LE PEUPLE DESCEND DANS LA RUE POUR DIRE NON À LA RÉVISION DE LA CONSTITUTION.

De nombreuses arrestations ont ainsi été déclarées, et les deux autres candidats des partis de l’opposition Mohamed Ould Maouloud et Sidi Mohamed ould Boubacar se sont rendus dans ce siège afin d’apporter leur soutien à ces derniers et aussi de confirmer leur implication dans cette initiative de contestation. « Nous sommes venus ici constater les conséquences de ces atteintes aux sièges des candidats Biram et Kane. Nous dénonçons ces atteintes, d'autant plus qu'en ce moment l'opposition, ses candidats, ses électeurs ont tenu à exprimer leur désapprobation du processus électoral. » Ont-ils déclaré dans un communiqué.

0
0
0
s2sdefault