INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES

RDC - POLITIQUE : JOSEPH KABILA TOUJOURS PRÉSIDENT MALGRÉ SON RETRAIT. AFRIK-INFORM

Information
30 juillet 2019

RDC - POLITIQUE : JOSEPH KABILA TOUJOURS PRÉSIDENT MALGRÉ SON RETRAIT. AFRIK-INFORM

 

6 mois après son investiture comme nouveau président de la république en RDC, et 2 mois après la nomination de Sylvestre Ilunga Ilunkamba au poste de premier ministre, Félix Tshisékédi mettra en place cette semaine son gouvernement, qui sera composé de 65 personnes, et dont la majorité sera occupée par les membres du parti politique du président Kabila.

Par Yves Konan Camara

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En effet, d’après les accords, 42 postes seront occupés par les partisans de l’ancien président Kabila, tandis que ceux du président Tshisékédi occuperont 23. Cette négociation a été portée par Jean-Marc Kabund pour le FCC (parti politique de Joseph Kabila), et Néhémie Mwilanya pour le CACH de Félix Tshisékédi et Vital Kamerhe, avec à leurs côtés le premier ministre Sylvestre Ilunga. Ce sera donc une coalition gouvernementale, qui, on peut le dire sera entière contrôlée par l’ancien président dont le parti politique est d’ailleurs majoritaire à l’assemblée nationale.

A lire...RDC – POLITIQUE : L’ACCOLADE ENTRE MARTIN FAYULU ET FELIX TSHISEKEDI TOURMENTE LES ESPRITS. AFRIK-INFORM

Pour rappel, le président Félix Tshisékédi avait reçu la semaine dernière l’ex président congolais Joseph Kabila à son domicile à N’sele autour d’un diner.  C’est à l’issue de ce énième tête à tête que certaines clauses de cet accord ont été arrêtées. Les congolais ont été tenus en haleine pour la formation d’un nouveau gouvernement, pendant 6 mois. C’est donc dans le besoin d’une gouvernance pacifique, que le président Tshisékédi s’est vu obligé de coaliser avec l’ancien président. Cette situation est inédite !

S’il est vrai que rien n’a encore été révélé sur l’attribution des différents portefeuilles aux deux forces de cette coalition qui se dit « déterminée d’éradiquer la pauvreté, indigne d’un pays comme la RDC », rappelons tout de même que c’est la toute première fois qu’on a assisté à une passation de pouvoir de manière pacifique, et à un système de gouvernance comme celui-là dans le pays.

0
0
0
s2sdefault