VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
http://www.infinixmobility.com/cm
http://www.infinixmobility.com/cm

TOGO – POLITIQUE : L’ASSEMBLÉE NATIONALE VOTE UNE LOI DE RESTRICTION DES MANIFESTATIONS PUBLIQUES. AFRIK-INFORM

Information
08 août 2019

TOGO – POLITIQUE : L’ASSEMBLÉE NATIONALE VOTE UNE LOI DE RESTRICTION DES MANIFESTATIONS PUBLIQUES. AFRIK-INFORM

 

Les citoyens Togolais très connus pour leur capacité à manifester à la moindre occasion, ont depuis ce mercredi été tenus au courant de ce qu’une nouvelle loi a été adoptée à l'Assemblée nationale, encadrant les manifestations publiques.

Par Yves Konan Camara

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

En effet, à l’issue de cette session parlementaire, il a été retenu que désormais, les manifestations publiques au Togo doivent se tenir loin des zones à forte concentration démographique, loin des édifices et institutions publiques, loin des zones de fortes activités économiques, et plus précisément dans les centres urbains. Il sera également interdit à tout Togolais de manifester avant 11 heures et au-delà de 18 heures. Ce même texte interdit aussi les défilés sur toutes les routes nationales. 

Sont également interdits d’accès à tout manifestant, les alentours des chancelleries, les camps militaires et les résidences des représentations d’organisations internationales. L’administration aura désormais le pouvoir de limiter le nombre de manifestations hebdomadaires dans les villes, dépendamment de la disponibilité des forces de sécurité prévues pour encadrer les manifestants, afin d’éviter les débordements possibles de certains extrémistes.

A lire...TOGO – POLITIQUE : REFORME CONSTITUTIONNELLE APRÈS LA PRESSION DU PEUPLE. AFRIK-INFORM

Selon le ministre Togolais de l’administration territoriale, cette loi a été adoptée en rapport avec la menace terroriste dans la sous-région Afrique de l’Ouest. C’est aussi pour ne plus faire face aux désordres enregistrés en 2017, avec les manifestants qui étaient massivement descendus dans les rues afin d’exiger le départ du président Faure Gnassimbé le 19 Aout de cette année-là, que le ministre ordonne au peuple Togolais de respecter scrupuleusement ces nouvelles recommandations. On avait alors enregistré plusieurs pertes en vies humaines, causées par les affrontements entre les manifestants et les forces de sécurité. Une situation qui avait engendré une crise politique de plusieurs mois dans le pays.

0
0
0
s2sdefault