Côte d'Ivoire : Bientôt une nouvelle constitution ?

Le président Allassane Ouattara l’avait déjà annoncé avant la dernière élection présidentielle en Côte  d'Ivoire. Au cours d’un entretien avec des journalistes français, il promettait que son pays devait dès 2016 doit mettre sur pieds des propositions pour une nouvelle constitution. Celle dite de la 3ème république. Chose promise, chose due.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Le président ivoirien a mis en place ce jeudi un comité d’experts et spécialistes chargés de la rédaction de cette nouvelle constitution. Un groupe de 10, conduit par le célèbre professeur de droit Boniface Obou Ouraga qui n’aura qu’un mois pour faire des propositions au président Ouattara.

Cette constitution sera-t-elle consensuelle pour tous les ivoiriens ?

Avec les derniers rebondissements observés en Côte d'Ivoire ; d’abord la présence devant la CPI de l’ancien président Laurent Gbagbo, la condamnation à 20 ans de prison de son épouse il y a quelques jours, et l’acquisition de la nationalité ivoirienne par l’ancien président du Burkina Faso chassé du pouvoir, Blaise Compaoré ; Tous ces éléments  ne rendent pas le climat de modification de cette constitution serin. Pour preuve, dans une interview accordé au Monde, RFI, et l’AFP l’actuel président de cote d’ivoire affirmait : « cette constitution sera celle de la 3ème république qui devra revoir les rôles des institutions, la manière dont nous voyons la cote d’ivoire nos pas dans 5 ou 10 ans mais pour le prochain demi siècle ». Avant de poursuivre que « cette constitution prendra en compte les doléances de tous afin qu’ils ne se sentent pas exclus de toutes activités » faisant ainsi allusion à la question de l’ivoirité. Parmi les articles qui seront revus de toute urgence, figure celle 35 de la loi fondamentale voté en 2000 qui exclurait à priori le président Ouattara de toute élection en cote d’ivoire.

Pour le reste, la république politique ivoirienne est en marche, et la première séance de travail entre les 10 membres choisis par le président Ouattara débute dès demain selon des sources médiatiques ivoiriennes.

Nous  y reviendrons...