INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES

CAMEROUN – ONU : PAUL BIYA, GRAND ABSENT DE LA 74EME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS-UNIES. AFRIK-INFORM

Information
24 septembre 2019

CAMEROUN – ONU : PAUL BIYA, GRAND ABSENT DE LA 74EME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS-UNIES. AFRIK-INFORM

 

Le chef de l’Etat camerounais ne prend pas part à la 74eme session de l’assemblée générale des Nations Unies à New-York qui  a ouvert ses débats ce mardi matin à 9 h 00. Pourtant cette assemblée générale est  l'un des six organes principaux de l'ONU qui a pour  rôle la consultation pour les questions touchant au maintien de la paix et à la sécurité internationale.

Par Abdoulaye Raman

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Cameroun est l’un des États membres de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Le pays est frappé depuis trois ans  par une crise sociopolitique qui a des répercussions considérables tant sur le plan local qu’international. D’une part, des revendications postélectorales. D’autre part  des mouvements sécessionnistes. L’ensemble se muant en une grave crise socio-politique. L’ensemble porté par des camerounais de la diaspora qui tonnent tous les jours au point de s’opposer à tout voyage du président à l’international. Avec et malgré tout cela, la place réservée au chef de l’Etat camerounais sera vide tout au long de ce grand rendez-vous  international où pourtant devrait être abordée l’examen du conflit en cours et de la situation sociopolitique en général.

A lire...CAMEROUN - POLITIQUE : FEDERALISME ETHNIQUE, LE CAS DE L\'ÉTHIOPIE PARLERA-T-IL AU CAMEROUN ? AFRIK-INFORM

Le grand dialogue national  convoqué par la Président Biya ayant lieu du 30 septembre 2019  jusqu’au 05 octobre. Cette absence serait-elle liée à la volonté de ne pas manquer à cette grande assise autrement plus vitale, qui réunira les camerounais de tout bord afin de discuter aux modes de résolution des problèmes auxquels fait face le pays ? Ou alors serait-ce une façon de céder aux menaces qui se multiplient et s’intensifient au fur et à mesure que le temps passe ?

 Quand on connait la frilosité toute patriotique du président Biya à mêler des étrangers aux problèmes intérieurs du Cameroun, il y a lieu de se poser la question sur les justificatifs stratégiques et tactiques de cette chaise vide.  Et de savoir qu’en dépit de tout, le Cameroun ne sera pas représenté au plus haut niveau de cette grand’messe. Ce qui veut dire que son représentant en mission ne pourra avoir accès à certains contacts et entretiens avec les grands de ce monde. Toutes choses qui limitent déjà la portée et les retombées de la participation à cette 74ème session pour le Cameroun.

0
0
0
s2sdefault