INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES

AFRIQUE DU SUD – POLITIQUE : DÉMISSION DU MAIRE DE JOHANNESBURG. AFRIK-INFORM.COM

Information
23 octobre 2019

AFRIQUE DU SUD – POLITIQUE : DÉMISSION DU MAIRE DE JOHANNESBURG. AFRIK-INFORM.COM

 

Le maire de Johannesburg, la plus grande ville d'Afrique du sud, a annoncé sa double démission de la mairie et de l'Alliance Démocratique, la principale formation d'opposition du pays. La question raciale est au cœur de ce coup de tonnerre.

Par Gaston KOUOH

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Hermann Mashaba, 60 ans est un homme d’affaires noir qui a été élu en 2016 pour le compte de  l’Alliance Démocratique (DA), alors considéré uniquement comme un parti acquis à la minorité blanche. Il était le premier maire de Johannesburg n’appartenant pas à l’African National Congress (ANC). Lors d’une conférence de presse qu’il donnait à Johannesburg, il a annoncé sa démission de la mairie et du parti du fait d’ « être excédé par des gens qui considèrent que la question raciale n’est pas du tout un critère pertinent dans le débat sur les inégalités et la pauvreté en Afrique du Sud ».

A lire...AFRIQUE DU SUD – XÉNOPHOBIE : LES TAXIMEN SUD AFRICAINS GARENT LEURS VÉHICULES, POUR CONDUIRE UNE MARCHE CONTRE LA XÉNOPHOBIE. AFRIK-INFORM

De fait, cette décision puise sa source dans les vives oppositions internes au sein de l’Alliance Démocratique dirigée depuis 2015 et pour la première fois par le noir  Mmusi Maimane où la blanche Helen Zille qui le combat vient d’être élue à la tête du Conseil fédéral, une des instances dirigeantes du parti. Rappelons qu’elle avait créé une vive polémique avec ses déclarations sur les aspects positifs du colonialisme qui avait certainement envenimé les relations et les équilibres au sein du parti, mettant ainsi en évidence les fractures dans l’approche des solutions aux problèmes socio-économiques, et donc raciaux, de la nation arc-en-ciel.

L’Alliance Démocratique avait remporté un succès historique aux élections locales en ravissant à l’ANC la tête de plusieurs municipalités emblématiques, dont Johannesburg, ainsi que la capitale politique sud-africaine, Pretoria. Mais le parti avait ensuite subi un échec en mai dernier lors des élections générales en ne recueillant que 20,6% des voix,  un score en nette baisse.

0
0
0
s2sdefault