INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES

ALGÉRIE – POLITIQUE : LA POPULATION CONTINUE DE CONTESTER L’ELECTION PRÉSIDENTIELLE. AFRIK-INFORM

 

Après l’élection présidentielle de la semaine dernière où Abdelmadjid Tebboune est arrivé en tête avec un pourcentage de 58,51% pour un corps électoral de 41,1% d'Algériens,  la colère du peuple n’a pas baissée.  Hier  mardi lors du 43ème  mardi de protestation des étudiants, ils ont pris d’assaut les rues du pays.

Par Richard TESSOH (stagiaire)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les Algériens sont plus que jamais déterminés à en finir avec un système qu’ils estiment être toujours celui d’Abdelaziz Bouteflika. Vendredi 13 décembre déjà  après la publication des résultats du premier tour de la présidentielle qui s’était tenu le jour d’avant, ils ont manifestés leur mécontentement dans les rues d’Alger en chantant « votre élection est illégitime».  Hier 17 décembre,  c’est une marée humaine qu’on a vu converger vers les centres   villes d’Alger pour  dénoncer  cette mascarade électorale qui a permis à l’institution militaire d’imposer Abdelmadjid  Tebboune (74 ans) comme président de la République.

A lire...ALGÉRIE – PRÉSIDENTIELLE : LE PEUPLE DIT NON A UNE MASCARADE ÉLECTORALE. AFRIK-INFORM

Ces étudiants avaient des pancartes sur lesquelles étaient écrit «  le peuple doit choisir ». Ils revendiquent également le changement total  du système en place, la libération des personnes arrêtées depuis le début de ces manifestations, la reformulation  des idées de la classe dirigeante. Rappelons que cette élection a vu une faible participation des Algériens soit,  41,1% à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Rien n’est donc gagné pour Abdelmadjid qui doit prêter serment ce jeudi  lors d’une cérémonie publique à Alger.

0
0
0
s2sdefault