BOKO HARAM : DES TROUPES TCHADIENNES AU SECOURS DU NIGER APRES LA MORT DE 32 SOLDATS.

 Quelques jours après l'attaque meurtrière orchestrée par Boko Haram survenue vendredi dernier ayant fait 32 morts, le président Issoufou s'est rendu au Tchad. Le but de sa visite était de solliciter l'aide de ce pays. Le président Déby a promptement réagi à cet appel. Les troupes tchadiennes convergent vers le lac Tchad et sont déjà arrivées au Niger.

Dalvarice Ngoudjou
Journaliste / Geostratege
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



La rencontre entre les soldats nigériens et tchadiens s'est faite vers 17h heure locale, selon une information d’
afrik-inform.com .Depuis mardi, les hélicoptères de l'armée nigérienne survolent Diffa et Bosso, pour rassurer les populations et préparer cette rencontre entre soldats nigériens et tchadiens.
Selon une de nos sources qui a requis l’anonymat, ce sont en tout quelques 2000 soldats qui sont mobilisés pour « traquer partout les Boko Haram ». Des militaires lourdement équipés, disposant notamment de blindés, de lance-roquettes et de véhicules tout-terrains surmontés de mitrailleuses sont sur le front.
Après son entretien avec le président nigérien Mahamadou Issoufou, le président Idriss Déby, tout en déplorant que la force mixte des pays riverains du lac Tchad ne soit pas assez opérationnelle, a promis une action rapide aux côtés du Niger.