UNION AFRICAINE : LE SENEGAL, LA COTE D’IVOIRE ET LE NIGERIA S’OPPOSENT A LA SORTIE DE L’AFRIQUE DE LA CPI.

Apres les discussions très houleuses, mercredi dernier à Kigali, le Nigeria, la Côte d’Ivoire et le Sénégal se sont fermement opposés au retrait des pays africains de la CPI, car selon ces pays au lieu de voter une nouvelle résolution, c’est préférable de s’en tenir à celle votée en janvier 2016 à l’initiative du président Kenyatta.

Dalvarice Ngoudjou Journaliste / Geostratege 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ce mercredi 13 juillet, les ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l’Union Africaine devaient se prononcer lors du Conseil exécutif de l’U.A, qui se déroule dans le Convention Center de Kigali, sur une nouvelle résolution précisant les modalités d’un retrait collectif de l’Afrique de la Cour pénale internationale.

La première résolution, votée fin janvier à Addis-Abeba, à l’initiative du président kényan, Uhuru Kenyatta, prévoit « l’élaboration d’une feuille de route pour un retrait de la CPI ». Mais elle n’en précise ni le calendrier ni les modalités. Certains de ces ministres des Affaires étrangères pensent qu’il ne revient pas à l’UA de décider d’un éventuel retrait collectif de la CPI.