COTE D’IVOIRE- DES SOLDATS CONDAMNES A 10 ANS DE PRISON POUR COMPLICITE D'ATTENTAT.

 

Jeudi dernier un tribunal militaire d’Abidjan a condamné à dix ans de prison ferme deux soldats ivoiriens considérés comme complices des terroristes qui ont attaqué en mars la localité balneaire Grand Bassam.

Dalvarice Ngoudjou Journaliste / Geostratege  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le procureur Ange Kessy avait requis “10 ans de détention ferme et 200 mille fcfa d’amende pour chacun”, estimant qu’ils “ont pris part” à une “activité criminelle” qui a “endeuillé la Côte d’Ivoire”, par “cupidité” et “irrespect des lois”.

Dans les faits, les deux soldats incriminés, les sergents Zanga Zoumana Coulibaly et Brice Touré ne sont pas directement impliqués dans l’attaque. Ils étaient cependant poursuivis pour "violation des consignes" et "association de malfaiteurs". L’enquête aurait démontré qu’ils avaient cotôyé Assane Barry, qui est accusé d’avoir participé à la logistique de l’attentat en étant le chauffeur de l’un des assaillants et que ces deux militaires n’ ont pas averti leur hiérarchie. Ce qui, aux yeux de la justice ivoirienne, revient à une forme de complicité.

Cette attaque du 13 mars 2016 avait provoqué la mort de 19 personnes et avait été revendiquée le jour même par Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi)...