RCA : LE FILS DE BOZIZE ARRETE A BANGUI SUITE A UN MANDAT D’ARRET INTERNATIONAL

 

Le fils de l’ancien président François Bozizé, Jean-François Bozizé est tombé dans les mailles de la  (Minusca), ce vendredi 5 août.

Dalvarice Ngoudjou
Journaliste/Geostratege 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Longtemps visé par un mandat d’arrêt international, l’ancien ministre de la Défense est actuellement détenu dans les locaux des Services de recherche et d’investigation (SRI) en Centrafrique. Cette information a été confirmée à afrik-inform.com par Flavien Mbata, ministre de la Justice : « Nous étions au courant de sa présence de manière inopinée à Bangui en provenance de Nairobi, à bord d'un vol de la compagnie aérienne Kenyan Airways le mercredi 3aout »
Apres des mois de cavale, c'est à la demande du Kwa Na Kwa, le parti de l'ancien président, que son fils, accompagné d'un avocat, s'est présenté à la Minusca.
Cette arrestation a été effectuée sur la base d'un mandat d'arrêt international émis en mai 2014 par le tribunal de grande instance de Bangui.
Jean-Francis Bozizé, ancien ministre de la Défense nationale et bras droit de son père, est poursuivi pour torture, détournement de deniers publics, complicité d'assassinat et association de malfaiteurs par la justice centrafricaine.
Cependant, il avait été prévenu par le Conseil national de transition que s’il rentrait au pays, il serait arrêté. Donc chose promise, chose due.
Après la grave crise qu’a connue la Centrafrique, ne serait-il pas peut être opportun pour les nouvelles autorités de se tourner vers une réconciliation vraie afin de remettre le pays sur la voie du développement?