GABON : L’UNION AFRICAINE DESAVOUE LA DEMARCHE DE JEAN PING

 Dans un communiqué rendu public ce weekend, le président en exercice de l’Union Africaine, IDRISS DEBY ITNO, président de la république du Tchad, désavoue la démarche arbitrairement violente  et anti constitutionnelle du candidat Jean Ping et appel à un dialogue dans le respect strict des lois gabonaises.

Dalvarice Ngoudjou - Journaliste / Geostratege 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Trouvez ci-dessous l’intégralité du communiqué du président en exercice de l’UA dont Afrik-infom.com a reçu copie :

COMMUNIQUÉ.

''Le président en exercice de l’Union africaine (UA), SEM Idriss Deby Itno, Président de la République du Tchad suit avec la plus grande attention l’évolution de la situation au Gabon, à la suite de la proclamation, le 31 août 2016, des résultats provisoires de l’élection présidentielle tenue dans ce pays le 27 août 2016. Le Président en exercice de l’Union, préoccupé par l’éruption de la violence au Gabon, s’est longuement entretenu au téléphone avec le Président Ali Bongo Ondimba, et M. Jean Ping, candidat à l’élection présidentielle, et a appelé toutes les parties prenantes gabonaises à faire preuve de la plus grande retenue et à privilégier le dialogue et la concertation dans le strict respect des procédures légales et constitutionnelles, et des instruments pertinents de l’UA, pour trouver une solution à la crise née du contentieux électoral. Le Président en exercice de l’Union réitère l’engagement et la disponibilité de l’UA, ainsi que des pays de la région, à aider les parties prenantes gabonaises à régler leurs divergences par des moyens pacifiques en vue de préserver la paix et la stabilité au Gabon et dans son voisinage.

Addis Abeba, 3 September 2016''

Ainsi, les choses deviennent de plus en plus claires pour le Gabon et plutôt sombre pour Jean Ping et ses soutiens  hors du continent.