Gabon -politique: BONGO REELU, UNE NOUVELLE PAGE S'OUVRE

 Une nouvelle page de l'histoire de la politique Gabonaise s'ouvre après les exactions post électorales orchestrées par le candidat malheureux ping et le verdict ce jour de la cour constitutionnelle.

Par Eric Vareni 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le président Ali Bongo qui reste dans une posture de coopération vient de renverser la vapeur avec un score de 50,66%  contre 47,24% pour Jean Ping le principal adversaire. 

Le camp Ping aura du mal à avaler cette pillule, si l'on s'en tient à ses dernières déclarations. Mais ce qui est important de marteler ici est que le verdict des urnes est clair, et le droit a été dit.  Le président Ali Bongo tiendra encore les règnes du Gabon pendant les sept prochaines années.

En attendant la programmation de la date de son investiture , le président Ali tient à remercier les Gabonais qui lui ont accordés leurs suffrages, et à ce titre il déclare "Plus jamais ça dans notre pays car aucune cause ne saurait justifier que des vies soient arrachées. Aux familles endeuillées, je veux dire que l’Etat vous aidera à comprendre ce qu’il s’est réellement passé, et l’Etat vous accompagnera. A tous  et à  chacun je veux redire ma foi profonde dans nos institutions, de même que dans nos traditions et valeurs bantous. Au nom de ces traditions et pour reprendre ces paroles si justes et si prophétiques de notre hymne national << La Concorde >> , je dis oublions nos querelles et ensemble bâtissons l’édifice nouveau auquel tous nous rêvons.'' 

Un message apaisant.